Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Victime

L’AFFAIRE OMAR M’A TUER ; Du procès judiciaire au procès médiatique

Émilie Valmier-Rocheblave a soutenu un mémoire en Master 2 communication juridique, sociologie du droit et de la justice sur l'affaire du meurtre de Ghislaine Marchal. Volontairement, la soutenante ne débat pas sur la culpabilité ou l'innocence de Omar Raddad mais se concentre exclusivement sur les aspects médiatiques de cette affaire. Je tenais à la féliciter pour l'excellence de son analyse qui lui a valu la note de 15/20.  

Lire la suite


cinqsurcinq.jpg, sept. 2021

Commentaire de Lectrice31 sur Amazon

A lire absolument. Je suis personnellement convaincue du récit du gendarme Cenci. Des faits, rien que des faits !  

Lire la suite


Trente ans après, les soutiens d'Omar Raddad persistent… et les accusateurs aussi

Un article de Théo Moy, publié le 10 juillet 2021 sur "Marianne"   Trente ans après le meurtre de Ghislaine Marchal, le dossier Omar Raddad électrise toujours les débats entre les défenseurs du jardinier, qui espèrent une révision du procès, et des accusateurs plus discrets mais toujours convaincus.  

Lire la suite


L’ADN peut-il innocenter Omar Raddad ?

Un article de Aziz Zemouri du 23 juin 2021, publié par "Le Point".   L’avocate de la défense a fait savoir qu’une empreinte génétique masculine inconnue présente sur la scène serait susceptible de rouvrir une enquête vieille de 30 ans.  

Lire la suite


Entre délires obsessionnels et charlatanisme

Nous sommes le 23 juin 2021. 30 ans auparavant Mme Ghislaine Marchal était lardée de multiples coups d'arme blanche, éventrée et égorgée à deux reprises par son meurtrier, Omar Raddad.    

Lire la suite


30 ans

(Commentaire reçu le 22 Juin 2021 de Pierre)  

Lire la suite


Commentaire de "JimF" sur Amazon.fr

"Une explication convaincante du directeur d'enquête" Je n'étais pas né au moment de l'affaire Raddad et comme beaucoup, j'en savais ce que mes proches, les médias et mes manuels d'histoire en disaient : une enquête bâclée, un pauvre jardinier bouc-émissaire, victime d'une instruction basée sur des préjugés raciaux. L'affaire Raddad était, dans mon imaginaire et malgré mon faible niveau de preuve, une sorte d'équivalent plus moderne de l'affaire Dreyfus.  

Lire la suite


La thèse indécente et obscène de Maître Vergès

Commentaire reçu le 24 août 2020 par Yann Maillard et qui mérite un article circonstancié en réponse.  

Lire la suite


Après avoir lu votre livre sur l'affaire Omar Raddad je me pose deux questions

Courriel reçu de Fabrice, le 27 juillet 2020.

Lire la suite


Maîtres BAUDOUX & NOACHOVITCH ; les marionnettes de l'intox chez Christophe HONDELATTE

Christophe HONDELATTE m'a fort surpris lorsqu’il a traité Maître BAUDOUX, un des premiers avocats de Omar RADDAD, de « Pinocchio ». Oui vous avez bien lu ! Pinocchio. Une marionnette ! Cela se passait sur les ondes de EUROPE 1 lors de l'émission consacrée à Omar RADDAD le 5 mai dernier (rediffusion).  

Lire la suite


Jean-Marie ROUART est-il dans le déni de ne pas admettre ?

On peut le supposer. ROUART, qui a pris fait et cause pour le meurtrier de Ghislaine MARCHAL sans avoir assisté au procès campe et campera toujours sur ses positions. Ce muscadin ne peut en changer il apparaîtrait trop grotesque. A mon sens, il l'est déjà assez comme ça !  

Lire la suite


Qui paye ?

Message reçu de Monique ; le 30 octobre 2019.  

Lire la suite


Fin de la sinistre comédie ?

Lors de son point presse mensuel du 4 mars 2019 le procureur de la République de Nice réaffirmait que la preuve positive était impossible. Irréalisable car les scientifiques ne peuvent en l'état actuel des connaissances différencier des empreintes génétiques mélangées en fonction de leur date d'apparition sur les portes et le chevron : traces déposées antérieurement, concomitamment ou postérieurement au meurtre.

Lire la suite


La construction d'un "Innocent Idéal"

Courriel reçu de Robin, le 9 mars 2019.  

Lire la suite


281118.jpg

À se demander si la victime n'a pas été oubliée

Courriel reçu le 27 Novembre 2018, de Monique.   Bonjour Monsieur, Je suis tombée par hasard sur votre Blog qui franchement est bien construit. J'ai enfin terminé de tout lire et je suis rassurée maintenant d'avoir enfin la vérité judiciaire d'un côté et des articles avec preuves à l'appui de personnes qui ont côtoyé ce tueur et ont pû avoir des documents officiels en leur possession. J'ai toujours été scandalisée de l'attitude de Vergès pour sauver son client coûte que coûte. Quant à certains médias, ils sont à vomir!.. À se demander si la victime n'a pas été oubliée pour faire place uniquement à son assassin que trop de gens voulaient innocent. Merci pour ce Blog. Cordialement. Monique  

Lire la suite


Encore un nouveau flop pour Omar Raddad et ses défenseurs !

Il l'aura thésaurisée cette onomatopée ! Et ses 17 avocats avec lui !  Mais toute honte est si vite bue ! Finalement, le produit marketing qu'est depuis 1991 le meurtrier de Ghislaine Marchal fait encore vendre du papier et de l'image, et bénéficie à ses avocats et leur affidé, l'énergumène enfumeur Roger-Marc Moreau, qui en profitent pour se faire connaître ou ne pas se faire oublier.

Lire la suite


Omar Raddad est bien coupable d'avoir tué Ghislaine Marchal

Courriel reçu le 27 septembre 2017, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse.    

Lire la suite


Les cours d'assises de France

Vous visitez le site omarlatuee.free.fr car vous êtes intéressés par l'affaire Omar Raddad et désirez approfondir votre connaissance de ce dossier. L'occasion m'est donnée, pour les personnes qui s'interrogent sur la procédure devant une cour d'assises, de mettre en ligne le remarquable travail d'un avocat du barreau d'Avignon, Maître Maurice Fagot.

Lire la suite


Ils le disent encore sur "Amazon.fr"

En janvier 2012, il y a donc plus de 5 ans, je publiais ici même quelques commentaires rédigés sur la plateforme d'achat "Amazon.fr" par les lecteurs de mon ouvrage. Depuis, d'autres avis sur ma prose ont été déposés et je vous livre donc à nouveau leur contenu.

Lire la suite


L'affaire "Omar m'a tuer" : une inscription en lettres de sang le désigne comme meurtrier

Un article publié le 10 février 2014 par Djama Kamel, Médecin légiste libéral assermenté El Harrouch - Skikda - Algérie.   Presque 20 ans jour pour jour, débutait une des affaires judiciaires les plus médiatisées en France. Le meurtre de Ghislaine Marchal, une veuve richissime de 65 ans, défrayait la chronique dans le pays cannois. Omar Raddad, jardinier de la victime, est inculpé et condamné à 18 ans de réclusion criminelle, notamment à cause d’une inscription en lettres de sang retrouvée sur une porte de la chaufferie, qui le désigne comme le meurtrier. Mais est-il vraiment coupable ? Pour la justice, oui, mais pour bon nombre de personnes il subsiste beaucoup de zones d’ombre sur cette affaire. Au-delà du contexte judiciaire, cette affaire fera planer les spectres de la politique, du racisme et de l’erreur judiciaire.

Lire la suite