Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Victime

Maîtres BAUDOUX & NOACHOVITCH ; les marionnettes de l'intox chez Christophe HONDELATTE

Christophe HONDELATTE m'a fort surpris lorsqu’il a traité Maître BAUDOUX, un des premiers avocats de Omar RADDAD, de « Pinocchio ». Oui vous avez bien lu ! Pinocchio. Une marionnette ! Cela se passait sur les ondes de EUROPE 1 lors de l'émission consacrée à Omar RADDAD le 5 mai dernier (rediffusion).  

Lire la suite


Jean-Marie ROUART est-il dans le déni de ne pas admettre ?

On peut le supposer. ROUART, qui a pris fait et cause pour le meurtrier de Ghislaine MARCHAL sans avoir assisté au procès campe et campera toujours sur ses positions. Ce muscadin ne peut en changer il apparaîtrait trop grotesque. A mon sens, il l'est déjà assez comme ça !  

Lire la suite


Qui paye ?

Message reçu de Monique ; le 30 octobre 2019.  

Lire la suite


Fin de la sinistre comédie ?

Lors de son point presse mensuel du 4 mars 2019 le procureur de la République de Nice réaffirmait que la preuve positive était impossible. Irréalisable car les scientifiques ne peuvent en l'état actuel des connaissances différencier des empreintes génétiques mélangées en fonction de leur date d'apparition sur les portes et le chevron : traces déposées antérieurement, concomitamment ou postérieurement au meurtre.

Lire la suite


La construction d'un "Innocent Idéal"

Courriel reçu de Robin, le 9 mars 2019.  

Lire la suite


281118.jpg

À se demander si la victime n'a pas été oubliée

Courriel reçu le 27 Novembre 2018, de Monique.   Bonjour Monsieur, Je suis tombée par hasard sur votre Blog qui franchement est bien construit. J'ai enfin terminé de tout lire et je suis rassurée maintenant d'avoir enfin la vérité judiciaire d'un côté et des articles avec preuves à l'appui de personnes qui ont côtoyé ce tueur et ont pû avoir des documents officiels en leur possession. J'ai toujours été scandalisée de l'attitude de Vergès pour sauver son client coûte que coûte. Quant à certains médias, ils sont à vomir!.. À se demander si la victime n'a pas été oubliée pour faire place uniquement à son assassin que trop de gens voulaient innocent. Merci pour ce Blog. Cordialement. Monique  

Lire la suite


Encore un nouveau flop pour Omar Raddad et ses défenseurs !

Il l'aura thésaurisée cette onomatopée ! Et ses 17 avocats avec lui !  Mais toute honte est si vite bue ! Finalement, le produit marketing qu'est depuis 1991 le meurtrier de Ghislaine Marchal fait encore vendre du papier et de l'image, et bénéficie à ses avocats et leur affidé, l'énergumène enfumeur Roger-Marc Moreau, qui en profitent pour se faire connaître ou ne pas se faire oublier.

Lire la suite


Omar Raddad est bien coupable d'avoir tué Ghislaine Marchal

Courriel reçu le 27 septembre 2017, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse.    

Lire la suite


Les cours d'assises de France

Vous visitez le site omarlatuee.free.fr car vous êtes intéressés par l'affaire Omar Raddad et désirez approfondir votre connaissance de ce dossier. L'occasion m'est donnée, pour les personnes qui s'interrogent sur la procédure devant une cour d'assises, de mettre en ligne le remarquable travail d'un avocat du barreau d'Avignon, Maître Maurice Fagot.

Lire la suite


Ils le disent encore sur "Amazon.fr"

En janvier 2012, il y a donc plus de 5 ans, je publiais ici même quelques commentaires rédigés sur la plateforme d'achat "Amazon.fr" par les lecteurs de mon ouvrage. Depuis, d'autres avis sur ma prose ont été déposés et je vous livre donc à nouveau leur contenu.

Lire la suite


L'affaire "Omar m'a tuer" : une inscription en lettres de sang le désigne comme meurtrier

Un article publié le 10 février 2014 par Djama Kamel, Médecin légiste libéral assermenté El Harrouch - Skikda - Algérie.   Presque 20 ans jour pour jour, débutait une des affaires judiciaires les plus médiatisées en France. Le meurtre de Ghislaine Marchal, une veuve richissime de 65 ans, défrayait la chronique dans le pays cannois. Omar Raddad, jardinier de la victime, est inculpé et condamné à 18 ans de réclusion criminelle, notamment à cause d’une inscription en lettres de sang retrouvée sur une porte de la chaufferie, qui le désigne comme le meurtrier. Mais est-il vraiment coupable ? Pour la justice, oui, mais pour bon nombre de personnes il subsiste beaucoup de zones d’ombre sur cette affaire. Au-delà du contexte judiciaire, cette affaire fera planer les spectres de la politique, du racisme et de l’erreur judiciaire.

Lire la suite


mohamedhenni.jpg

Le clairvoyant Mohamed Henni

Il y a quelques heures, un abonné de la page Facebook « Omar l’a tuée » m’informait de la publication sur « Youtube » d’une vidéo d’un certain Mohamed Henni, intitulée : « Omar l’a tuer ; la vérité ». Je m’empressais donc de la visionner.

Lire la suite


mauvaleine.jpg

En voilà une idée !

J'ai toujours eu plus d'empathie pour les victimes ; que l'on oublie généralement très vite que pour les assassins, les meurtriers et les salauds de tous poils. Et j'en ai connus dans ma vie professionnelle ! Depuis bientôt 25 ans on vous serine avec l'erreur judiciaire qui n'a aucune consistance tant les charges retenues contre Omar Raddad sont lourdes. Mais, qui se souvient de Ghislaine Marchal ? Certains journaleux vont même jusqu'à ignorer l'orthographie de son nom ! Par contre le rifain vous connaissez ! ...Ou vous pensez le connaître.

Lire la suite


changerdavis.jpg

Omar Raddad ; l'influence nocive des médias

D'un professeur d'histoire-géographie... Dans le cadre des cours d'ECJS de seconde, il y a une thématique intitulée "citoyen et justice ". Dans ce cadre, les élèves découvrent le fonctionnement des institutions judiciaires et celui d'un procès que l'on peut envisager au travers d'une "erreur judiciaire ".

Lire la suite


muscle.jpg

Le criminaliste selon Roger-Marc Moreau

Selon mon vieux Petit Larousse, un juriste est une personne qui connaît, qui pratique le Droit. Toujours selon cette même source, le Droit est l'ensemble des principes qui régissent les rapports des hommes entre eux et servent à établir des règles juridiques. Je m'égare peut-être mais je ne vois pas dans ces définitions un quelconque rapprochement avec Moreau et ses méthodes. Quant à la définition de criminaliste, c'est un juriste spécialisé en matière criminelle. Tel est d'ailleurs le titre utilisé sur un de ses blogs par le désormais célébrissime ex-détective, autoproclamé criminaliste : Roger-Marc Moreau.

Lire la suite


simplet.jpg

Journaleux, va !

Article de Samuel Huet. Publié le 10 décembre 2013. Voici deux ans, j'avais cru que le médiocre film consacré à la louange du condamné Raddad (film n'ayant connu aucun succès, ainsi va la justice immanente) mettrait un terme aux manigances de toutes sortes destinées à faire d'un coupable avéré un innocent transi. J'écrivais alors, "Encore une erreur judiciaire, une !"

Lire la suite


ML_Clown.jpg

Affaire Omar Raddad : le jardinier innocent ?

Samedi 7 décembre 2013 à 20 heures 45 sur NT1 vous était proposé, dans la série Chroniques Criminelles, un énième magazine sur l’affaire Omar Raddad.

Lire la suite


PVinhumation.jpg

Qu'opposez-vous à la thèse selon laquelle la famille s’est débarrassée très vite du corps en le faisant incinérer alors que la victime avait acheté un caveau pour se faire enterrer ?

Après l'autopsie pratiquée le 28 juin 1991 par un collège d'experts, en l'espèce 3 médecins légistes, ce qui est fort rare, la juge d'instruction décidait, après leur rapport, que le corps pouvait être restitué à la famille. Il n'y a là rien d'exceptionnel puisque conforme aux Codes de procédure pénale et de procédure civile.

Lire la suite


vision.jpg

Quelle est la probabilité que la victime ait reconnu son agresseur pour ensuite le dénoncer ?

Au moment des faits, la victime est âgée de 65 ans. A cet âge-là, on porte couramment des lunettes à verres correcteurs. La question était de savoir si Madame Marchal chaussait des lunettes pour les actes de la vie courante ? Si, dans les conditions de l'agression, elle avait pu reconnaître son agresseur alors qu'elle n'était pas appareillée.

Lire la suite


phorto 18

Quels sont les éléments qui permettent de situer le lieu de l'agression ? Pourquoi Mme Marchal se trouvait-elle dans le sous-sol de sa résidence ?

Je rappelle que la victime a été retrouvée morte, barricadée dans le sous-sol de sa résidence dont la seule porte d'accès était fermée à clé de l'extérieur.

Lire la suite