Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Témoignage

Contre-Enquêtes : L'Affaire Omar Raddad, la vérité sur une grâce

Le site web "TV Liberté" est revenu ce 15 octobre 2021 sur l'affaire Omar Raddad avec un angle un peu différent, tout comme l'avait fait également cette étudiante pour la rédaction de son mémoire. Une vidéo à découvrir, même si elle reprend de nombreuses images de ce blog, et autres archives vidéo de l'émission "Faites entrer l'accusé" notamment.  

Lire la suite


L'"Affaire Omar Raddad" en podcast

"CRIMES : Histoires vraies" podcast de "Studio Minuit".  

Lire la suite


Affaire Raddad : Le mirage de l’innocence ?

Version actualisée avec l'aimable autorisation de Jean-Michel VERNE. À en croire ses avocats et ses soutiens, l’affaire Omar Raddad pourrait rebondir au vu de la découverte de nouvelles traces ADN. Mais l’enquête de gendarmerie contrecarre le spectre de l’erreur judiciaire.  

Lire la suite


L’ADN peut-il innocenter Omar Raddad ?

Un article de Aziz Zemouri du 23 juin 2021, publié par "Le Point".   L’avocate de la défense a fait savoir qu’une empreinte génétique masculine inconnue présente sur la scène serait susceptible de rouvrir une enquête vieille de 30 ans.  

Lire la suite


mcclc.jpg, oct. 2020

Mon combat contre le crime

Un nouvel ouvrage que je signale à votre attention vient d'être édité par Robert Laffont. L'auteur, le général d'armée David GALTIER, inspecteur général des armées-gendarmerie (2ème section), retrace avec le concours de Jean-Michel VERNE, arrière-petit-fils de Jules le célèbre romancier, quelques affaires judiciaires dont il a eu à connaître au cours de sa longue et brillante carrière. Son titre : "Mon combat contre le crime."  

Lire la suite


Nouvelles confidences de Denis Bigot

Courriel reçu le 20 juillet 2019, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse.  

Lire la suite


avis-clients-amazon-0.jpg

Ils le disent indéfiniment sur "Amazon.fr"

Petit florilège des avis des internautes qui se sont portés acquéreurs de mon ouvrage "Omar l'a tuée, vérité et manipulations d'opinions" sur le site web Amazon.fr.  

Lire la suite


281118.jpg

À se demander si la victime n'a pas été oubliée

Courriel reçu le 27 Novembre 2018, de Monique.   Bonjour Monsieur, Je suis tombée par hasard sur votre Blog qui franchement est bien construit. J'ai enfin terminé de tout lire et je suis rassurée maintenant d'avoir enfin la vérité judiciaire d'un côté et des articles avec preuves à l'appui de personnes qui ont côtoyé ce tueur et ont pû avoir des documents officiels en leur possession. J'ai toujours été scandalisée de l'attitude de Vergès pour sauver son client coûte que coûte. Quant à certains médias, ils sont à vomir!.. À se demander si la victime n'a pas été oubliée pour faire place uniquement à son assassin que trop de gens voulaient innocent. Merci pour ce Blog. Cordialement. Monique  

Lire la suite


Ils le disent toujours sur "Amazon.fr"

Depuis le mois de mars 2017, deux nouveaux commentaires de lecteurs ayant acheté mon ouvrage sur la plateforme "Amazon" ont fait leur apparition. Les voici :  

Lire la suite


Aveu d’Omar Raddad. Pourquoi si tard, pourquoi si vrai ?

Courriel reçu le 12 janvier 2018, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse. Cet email fait suite à ce premier article, puis celui-ci et enfin la publication d'une lettre ouverte à laquelle répond aujourd'hui Denis Bigot ; concernant l'"aveu" de Omar Raddad lors de sa détention à la maison d'arrêt de Grasse.  

Lire la suite


Lettre ouverte à Monsieur Denis Bigot

Le 27 septembre 2017, vous avez posté sur ce blog en votre ex-qualité de directeur de la maison d'arrêt de Grasse où Omar Raddad était détenu une information selon laquelle celui-ci vous aurait avoué qu'il avait bien tué Mme Ghislaine Marchal.  

Lire la suite


OLTaveu.jpg

Omar Raddad : "Je l'ai bien tuée"

Nouveau commentaire publié directement sur le site Amazon.fr concernant l'ouvrage de Jean-Marie Rouart : « La construction d'un coupable ». Un avis qui pourrait valoir les autres, mais celui-ci est signé de Monsieur Denis Bigot (ancien directeur de la maison d'arrêt de Grasse à l'époque de l'incarcération d'Omar Raddad) qui nous avait déjà fait parvenir un courriel nous expliquant comment le meutrier de Madame Marchal était passé aux aveux ; en privé.  

Lire la suite


Omar Raddad est bien coupable d'avoir tué Ghislaine Marchal

Courriel reçu le 27 septembre 2017, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse.    

Lire la suite


Ils le disent encore sur "Amazon.fr"

En janvier 2012, il y a donc plus de 5 ans, je publiais ici même quelques commentaires rédigés sur la plateforme d'achat "Amazon.fr" par les lecteurs de mon ouvrage. Depuis, d'autres avis sur ma prose ont été déposés et je vous livre donc à nouveau leur contenu.

Lire la suite


L'affaire "Omar m'a tuer" : une inscription en lettres de sang le désigne comme meurtrier

Un article publié le 10 février 2014 par Djama Kamel, Médecin légiste libéral assermenté El Harrouch - Skikda - Algérie.   Presque 20 ans jour pour jour, débutait une des affaires judiciaires les plus médiatisées en France. Le meurtre de Ghislaine Marchal, une veuve richissime de 65 ans, défrayait la chronique dans le pays cannois. Omar Raddad, jardinier de la victime, est inculpé et condamné à 18 ans de réclusion criminelle, notamment à cause d’une inscription en lettres de sang retrouvée sur une porte de la chaufferie, qui le désigne comme le meurtrier. Mais est-il vraiment coupable ? Pour la justice, oui, mais pour bon nombre de personnes il subsiste beaucoup de zones d’ombre sur cette affaire. Au-delà du contexte judiciaire, cette affaire fera planer les spectres de la politique, du racisme et de l’erreur judiciaire.

Lire la suite


pipo.jpg

J'ai lu quelques commentaires sur un autre site internet qui évoquaient un certain Christian VELARD

Courriel reçu le 29 aout 2013, de Poilagratter.

Lire la suite


GM.jpg

Qu'en est-il de cette fameuse piste de l'Ordre du Temple Solaire ?

Il faut remonter dans le temps et se plonger dans le réquisitoire de l'avocat général devant la Cour de révision des condamnations pénales qui évoquait brièvement quelques péripéties dont la Commission de révision avait fait litière, notamment la piste suisse que les détectives d'opérette avaient lancée avec la complicité d'une certaine presse mercantile.

Lire la suite


barkani.jpg

Quel a été le rôle d'un certain Mimoun Barkani quant aux graves accusations portées contre le fils de la victime ?

Il a été fait état dans la presse, de la femme de service de Mme Marchal, Mme Liliane Receveau, et du fils de la victime, M. Christian Veilleux, que le détective Moreau n'hésitait pas à mettre en cause.

Lire la suite


moumen.jpg

Suivant l'actualité sur cette affaire, je me souviens avoir lu une information mettant en cause un certain Vilas-Boas. Que savez-vous de cette accusation ? Était-elle fondée ?

Après le rejet du pourvoi en cassation, le 9 mars 1995, une énième campagne médiatique voyait le jour en septembre. Un nouveau rebondissement et non des moindres faisait la Une des médias. Le prestidigitateur Naranjo sortait de son chapeau un certain Mohamed Moumen qui avait regagné son pays d’origine après sa libération de la centrale de Clairvaux.

Lire la suite


naranjo_freelance.jpg

Qu'en est-il de l'information faisant état de l'existence d'un deuxième Omar ?

Après la déconfiture de la prétendue manipulation des jurés et la déconvenue du tournevis du couple Vergés / Patricia Goodland-Clark, il fallait bien que perdure cette affaire. Il y a tellement d'intérêts en jeu !

Lire la suite