Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Procès-verbaux

destruction_pelicule.jpg

Qu'en est-il de ces fameuses photographies que vous avez détruites ?

Lors d'une perquisition à La Chamade nous avons saisi un appareil photographique argentique qui se trouvait sur le meuble secrétaire de la chambre de Mme Marchal. Pour les besoins de l'enquête nous avons fait développer la pellicule.

Lire la suite


PVinhumation.jpg

Qu'opposez-vous à la thèse selon laquelle la famille s’est débarrassée très vite du corps en le faisant incinérer alors que la victime avait acheté un caveau pour se faire enterrer ?

Après l'autopsie pratiquée le 28 juin 1991 par un collège d'experts, en l'espèce 3 médecins légistes, ce qui est fort rare, la juge d'instruction décidait, après leur rapport, que le corps pouvait être restitué à la famille. Il n'y a là rien d'exceptionnel puisque conforme aux Codes de procédure pénale et de procédure civile.

Lire la suite


blocage_porte.jpg

Les deux premiers avocats de Raddad ont avancé la thèse d'une mise en scène. Était-elle possible ?

Avant d'aborder la thèse défendue par les avocats de Raddad il me semble fondamental de porter à votre connaissance les efforts déployés par les gendarmes pour ouvrir la porte du sous-sol.

Lire la suite


page_1.jpg

Procès-Verbal de Transport sur les lieux

Voici le procès-verbal de transport sur les lieux du 18 février 1992.

Lire la suite


image1.jpg

Les mains ensanglantées ; la preuve par l'image

Avertissement : L'exploitation, la diffusion et la publication de ces photos sans autorisation entrent dans le champ d'application des articles 226-1, 226-2 et 226-6 du Code pénal et peuvent entraîner des poursuites pour violation de la vie privée, délits punissables à titre principal de 1 an d'emprisonnement et de 45 000€ d'amende.

Lire la suite


propagande.jpg

Propagande aux "Oscars 2012" ?

Billet du Blog de Beb'R, daté du 11 octobre 2011.

Lire la suite


img56867545.jpg

Chapitre VIII, extrait n°29

La demande en révision (...suite) Les pièces versées par Me Vergès dans sa demande en révision me font penser aux élucubrations, décrétées vérité, propagées dans l’émission diffusée sur Canal + « Le procès K - Omar Raddad ». Elles n’ont pas plus de valeur que les auditions recueillies par le brillant détective. Le parallèle est d’ailleurs saisissant.

Lire la suite


manipop.jpg

Chapitre VIII, extrait n°28

La demande en révision (...suite) Dans sa requête, Me Vergès met en avant les investigations du détective Moreau. Les magistrats qui vont prendre connaissance de ce travail de désinformation ne seront pas dupes que ces faits présentés comme nouveaux ne sont en réalité que des boniments malveillants et incohérents.

Lire la suite


ecoutel.jpg

Chapitre IV, extrait n°18

L'enquête sur commission rogatoire (...la suite) Les écoutes téléphoniques L’exploitation des écoutes téléphoniques n’a aucun intérêt particulier sur le fond, mais permet de mettre à jour les contacts fréquents de ces personnes avec des journalistes et certains avocats, notamment Me Guidicelli, avocat au barreau de Toulon, dont les conversations ne seront pas retranscrites.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV ; extrait n°17

L'enquête sur commission rogatoire (...la suite) Les traces de sédiments Ce même laboratoire retrouvera dans la texture du pantalon et sur les semelles des chaussures de l’inculpé des traces de poussière en corrélation avec les sédiments prélevés dans la cave et recueillis sur le corps de la victime.

Lire la suite


photo 38

Chapitre IV ; extrait n°13

L'enquête sur commission rogatoire (...la suite) L'impossible mise en scène Il est bien évident que je me suis interrogé sur une possible mise en scène. Je l’aborde dans mon rapport où je m’implique lorsque j’écris : "Les caractères nets, appliqués, non déformés, écrits par une personne lucide et déterminée, excluent toute écriture sous la menace et la contrainte".

Lire la suite


PVinhumation.jpg

Le procès-verbal aux fins d'inhumer

Voici, porté à votre connaissance le procès-verbal aux fins d'inhumer Madame Ghislaine Marchal.

Lire la suite


omar_livre.jpg

Omar l'a tuée ; le livre

A Mougins, le 23 juin 1991, la vie de Ghislaine Marchal bascule. Après s'être barricadée dans la cave de la Chamade, elle dénonce son meurtrier, Omar Raddad, avec son sang, pour que le crime ne reste pas impuni.

Lire la suite