Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Meurtre

plan_sous_sol.jpg

Quel est, selon vous, le scénario de l'agression ?

[Nouvelle rubrique. Introduction à découvrir ICI.] Comme je l’exposais au magistrat instructeur dans mon rapport de synthèse, nous avons reconstitué le scénario de l’agression en tenant compte des éléments objectifs du dossier mais aussi de quelques éléments subjectifs.

Lire la suite


revision.jpg

Arrêt de saisine de la Cour de révision

99 REV 012 Décision du 25 juin 2001 Commission de révision des condamnations pénales Saisine de la Cour de révision Demandeur(s) à la révision : M. Omar X...

Lire la suite


francs-36138_371x268.jpg

J'ai suivi comme beaucoup de personnes l'"affaire Omar Raddad" au travers des grands médias

Courriel reçu le 23 août 2012 de Stéphane L.

Lire la suite


mise_au_point.jpg

Mise au point

Ce blog est un espace d'information et non un ‘‘ défouloir’’ pour gens haineux qui n'émettent aucun avis pertinent si ce n'est des insultes.

Lire la suite


jacques-pradel.png

Réécoutez l'émission "L'heure du crime" de Jacques Pradel (RTL) ; du 15 mars 2012

Invité de Jacques Pradel pour son émission "L'heure du crime" d'hier ; Guy Hugnet pour son livre "AFFAIRE RADDAD : le vrai coupable" (L'Archipel - 2011) ; permet un retour sur ce dossier judiciaire...

Lire la suite


Seznec_NouvellesRevelations.jpg

Affaires Seznec – Raddad : mêmes intrigues !

Via le formulaire de contact, un internaute me fait connaître son appréciation sur la tenue de ce site et évoque le livre qu'il a écrit sur l'affaire Quéméneur / Seznec : « L'affaire Seznec : Nouvelles révélations ».

Lire la suite


actu.jpg

Tous des racistes !

Je veux parler bien évidemment des magistrats qui ont eu à connaître du meurtre de Ghislaine Marchal. Mais ce vocable ne s'applique pas aux seuls magistrats. Ceux qui émettent un avis de conviction de culpabilité de Raddad sont aux yeux de certains et à n'en pas douter, des racistes, des fachos bornés et j'en passe.

Lire la suite


propagande.jpg

Propagande aux "Oscars 2012" ?

Billet du Blog de Beb'R, daté du 11 octobre 2011.

Lire la suite


justice_spectacle.jpg

Chapitre X, extrait n°31

La décision de la cour de révision Qui n’a pas toujours en mémoire la dramatique affaire Villemin qui, elle aussi, a défrayé la chronique ! Un des avocats de ce dossier a publié dans un de ses livres des réflexions qui pourraient tout aussi bien s’appliquer à l’affaire du meurtre de Ghislaine Marchal.

Lire la suite


photo 23

Chapitre IV ; extrait n°16

Enquête sur commission rogatoire (...la suite) Les armes du crime Les blessures de Ghislaine Marchal ont été détaillées, nous l’avons vu, par les experts légistes désignés par la juge d’instruction. Leur monographie nous permet de déterminer la nature des armes utilisées par Raddad.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV ; extrait n°14

Enquête sur commission rogatoire (...la suite) Les demandes d'avances (...) Les investigations démontrent que c’est depuis le mois de juillet 1990 qu’apparaît la première mention d’une avance accordée par les deux femmes.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV ; extrait n°12

L'enquête sur commission rogatoire. (suite) Ghislaine Marchal reconnaît son agresseur Pour vous prémunir d’un coup que vous voyez arriver, vous allez faire un geste de protection. C’est ainsi. Ghislaine Marchal n’a pas été assaillie par derrière mais bien lorsqu’elle faisait face à son agresseur.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV ; extrait n°11

L'enquête sur commission rogatoire. (suite) Détermination de l'heure du crime. J’écris dans mon procès-verbal de synthèse : "C’est ainsi que l’on détermine que Ghislaine Marchal a été agressée le dimanche 23 juin 1991, entre 11 h 50 et 13 h".

Lire la suite


FR3_interview.jpg

Interview de Clément Weil-Raynal pour France 3

Omar Raddad : le gendarme qui a enquêté à l'époque est persuadé de sa culpabilité Source : I.N.A.

Lire la suite


omar_livre.jpg

Omar l'a tuée ; le livre

A Mougins, le 23 juin 1991, la vie de Ghislaine Marchal bascule. Après s'être barricadée dans la cave de la Chamade, elle dénonce son meurtrier, Omar Raddad, avec son sang, pour que le crime ne reste pas impuni.

Lire la suite