Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Grasse

Omar Raddad est bien coupable d'avoir tué Ghislaine Marchal

Courriel reçu le 27 septembre 2017, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse.    

Lire la suite


g_marchal.jpg

Toute la chronologie judiciaire de l'affaire Omar Raddad

23 juin 1991 - Meurtre de Ghislaine Marchal née De Renty. 24 juin 1991 - Découverte du corps dans la cave de La Chamade. 25 juin 1991 - Arrestation à Toulon de Omar Raddad. 27 juin 1991 - Mise en examen d'Omar Raddad pour homicide volontaire.

Lire la suite


BRP.jpg

Omar Raddad : nouvelle demande d'analyses ADN

Bis repetita placent. Cette année, les titres du mois de septembre sont moins racoleurs que par le passé mais le sujet est toujours porteur. Je constate cependant une certaine lassitude des médias qui ne relaient plus avec autant d'ardeur les informations concernant le meurtrier de Ghislaine Marchal.

Lire la suite


acharnement.jpg

Pourquoi tant d'acharnement ?

Courriel reçu le 18 aout 2013 de Chris.

Lire la suite


GM.jpg

Qu'en est-il de cette fameuse piste de l'Ordre du Temple Solaire ?

Il faut remonter dans le temps et se plonger dans le réquisitoire de l'avocat général devant la Cour de révision des condamnations pénales qui évoquait brièvement quelques péripéties dont la Commission de révision avait fait litière, notamment la piste suisse que les détectives d'opérette avaient lancée avec la complicité d'une certaine presse mercantile.

Lire la suite


charge.jpg

Quels sont, selon vous, les éléments à charge ?

La chambre d’accusation d'Aix-en-Provence rendait le 14 avril 1993 un arrêt de renvoi devant la cour d’assises des Alpes-Maritimes à Nice. Dans son exposé, l’arrêt reprenait le rapport de synthèse que j’avais élaboré et le réquisitoire définitif du procureur de la République de Grasse.

Lire la suite


Sosie_Omar_Raddad.jpg

Naranjo et le sosie

Bernard Naranjo qui, comme Roger-Marc Moreau exploite les bons filons des affaires médiatisées fait à nouveau du vent. Étant provençal donc habitué à mon cher Mistral, cela ne me tourmente pas mais je pense à ceux, et ils sont nombreux, qui ont dû s’exclamer : « Je savais bien qu'il y avait encore des pistes qui n'avaient pas été exploitées ! Ces gendarmes, ces juges sont bien des incapables bornés qui se sont contentés d'un coupable de substitution en la personne de Omar Raddad. »

Lire la suite


propagande.jpg

Propagande aux "Oscars 2012" ?

Billet du Blog de Beb'R, daté du 11 octobre 2011.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre III ; extrait n°9

L'enquête judiciaire (suite) Les vérifications, encore très fragmentaires, de l’emploi du temps ne confirment pas la longue déposition de Raddad. Il n’est vu ni à la boulangerie ni au Lotus. Cela n’en fait pas nécessairement un coupable mais un suspect dont il conviendra de vérifier point par point les détails de sa déclaration.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre III ; extrait n°8

L'enquête judiciaire (suite) (...) Omar Raddad est longuement entendu. Douze pages d’audition en témoignent. Plusieurs enquêteurs se relaient entre chaque plage de repos.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre II ; extrait n°5

La découverte du corps de Ghislaine Marchal Lundi 24 juin 1991. 19 h 30. Il fait encore jour. Les deux gendarmes descendent l’escalier dont l’accès est protégé par un portillon. Ils se retrouvent devant une porte métallique verrouillée.

Lire la suite


adn.jpg

Les empreintes génétiques non exploitables

Le 29 juin 2011, le parquet de Grasse, saisi de l'affaire Omar Raddad, indiquait qu'il n'était pas en mesure d'établir un profil génétique à partir des traces d'ADN retrouvées mélangées au sang de Ghislaine Marchal en 1991.

Lire la suite