Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Gendarme

arobase.JPG

Le mois dernier, je suis allée voir le film « Omar m'a tuer »

Le mois dernier, je suis allée voir le film « Omar m'a tuer » au cinéma. Comme beaucoup, je connaissais cette affaire pour l'avoir suivie à la télévision.

Lire la suite


ji.jpg

Jean-Paul Renard ; quand les qualités humaines effacent la faute

Jean-Paul Renard, un des trois juges qui a instruit le meurtre de Ghislaine Marchal est toujours présent dans ma mémoire. Il y restera.

Lire la suite


arobase.JPG

Une critique des livres de RADDAD, ROUART et CENCI

(Bibliographie : « OMAR L’A TUÉE » Capitaine Cenci ; « OMAR LA CONSTRUCTION D’UN COUPABLE » J-M Rouart ; « POURQUOI MOI » Omar Raddad ; « AFFAIRE RADDAD LE VRAI COUPABLE » Guy Hugnet) Cher Monsieur Cenci, j’ai lu votre livre « OMAR L’A TUEE » avec grand intérêt. Il est bien écrit, documenté et argumenté. En bref, il est passionnant à lire et donne l’envie d’en savoir plus.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV, extrait n°20

L'enquête sur commission rogatoire (.. suite et fin) Les arguties de la défense Ils ne devaient pas avoir beaucoup d’arguments pour clamer haut et fort que le meurtre de Ghislaine Marchal a été commis le 24 au lieu du 23 juin, profitant d’une regrettable faute de transcription. Cela ne mériterait même pas d’être évoqué.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV, extrait n°19

L'enquête sur commission rogatoire (...la suite) Une enquête bâclée, mal ficelée, truquée, tronquée Dix mois d’investigations pour parachever ce dossier. Dix mois d’une activité méticuleuse, scrupuleuse et minutieuse. A charge et à décharge. Sous l’autorité du juge Renard. Dix mois d’analyse, d’argumentation, de travail "au grand jour".

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre III ; extrait n°8

L'enquête judiciaire (suite) (...) Omar Raddad est longuement entendu. Douze pages d’audition en témoignent. Plusieurs enquêteurs se relaient entre chaque plage de repos.

Lire la suite


interview.jpg

Interventions de Georges Cenci dans "Faites entrer l'accusé"

Cette vidéo vous propose une compilation des interventions du Capitaine Georges Cenci dans le reportage "Omar Raddad, le coupable désigné" de l'émission de France2 intitulée "Faites entrer l'accusé" et présentée par Christophe Hondelatte.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre III ; extrait n°7

L'enquête judiciaire (suite) (...) Dans la cave, les gendarmes Gervais et Vessiot me font le récit de leurs investigations qu’ils consignent dans un procès-verbal spécifique.

Lire la suite


FR3_interview.jpg

Interview de Clément Weil-Raynal pour France 3

Omar Raddad : le gendarme qui a enquêté à l'époque est persuadé de sa culpabilité Source : I.N.A.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre III ; extrait n°6

L'enquête judiciaire (...) Nous faisons ensemble le point afin que je puisse donner les premières directives. Quels sont les éléments objectifs majeurs qui apparaissent à l’ouverture de l’enquête de crime flagrant ?

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre II ; extrait n°5

La découverte du corps de Ghislaine Marchal Lundi 24 juin 1991. 19 h 30. Il fait encore jour. Les deux gendarmes descendent l’escalier dont l’accès est protégé par un portillon. Ils se retrouvent devant une porte métallique verrouillée.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Avant-propos ; extrait n°3

Avant-propos Le 23 juin 1991, la vie de Ghislaine De Renty veuve Marchal, bascule. Agonisante dans le sous-sol de sa propriété où son meurtrier l’a enfermée, elle va, dans les affres de la mort, le dénoncer - sans témoin, avec son sang, pour que le crime ne reste pas impuni. Onze ans ont passé. Qui se souvient encore de Ghislaine De Renty si ce ne sont sa famille et ses amis ! Vous souvenez-vous de cette "femme - courage", égorgée, éventrée, mutilée, transpercée à l’arme blanche ? Vous souvenez-vous d’elle qui repose depuis très longtemps dans les abysses de l’oubli ? C’est ainsi, les victimes ne sont qu’éphémères au regard de l’actualité.

Lire la suite


superG.jpg

Georges Cenci le "Super-Gendarme"

Courriel reçu le 28 juillet 2011, signé d'un pseudo donc anonyme. Vous êtes formidable. Vous avez défendu la famille de la victime, les de Renty, cette famille de résistants aux 3 filles bien mariées. Vous avez fait votre travail au nom de la justice que vous servez avec honneur dites-vous. Vous êtes honnête et droit.

Lire la suite


balancejustice.jpg

La désinformation

Il est des affaires judiciaires qui ne meurent jamais, résistant au temps. Plus les années passent, plus les enquêtes parallèles et la désinformation les enrichissent de fantasmes et de contrevérités anarchiques et souvent commerciales. Elles s’opacifient d’autant plus que la passion et l’intérêt l’emportent sur la raison.

Lire la suite


fiction_omar-m-a-tuer.jpg

Critique objective du scénario du film "Omar m'a tuer"

(scénario de Roschdy Zem et Olivier Gorce d'après un traitement d'Olivier Lorelle et Rachid Bouchareb) Après une première lecture du scénario, je vais tenter d'en faire une critique objective par rapport à la réalité des faits et au dossier judiciaire.

Lire la suite


Georges Cenci

Le capitaine Georges Cenci

Respectant ses obligations de réserve le Capitaine CENCI qui a dirigé cette enquête ne s'est jamais exprimé et a voulu rappeler tout simplement que la recherche de la vérité ne s'inscrit pas dans une démarche stratégique.

Lire la suite