Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Gendarme

acquitte.jpg

Omar Raddad acquitté !

Quelle nouvelle sensationnelle ! Je suis surpris que les médias n'aient pas repris cette information. Cet acquittement, imprédictible, après la condamnation par la cour d'assises de Nice, le rejet du pourvoi en cassation, le rejet de la demande en révision et les rejets de la CEDH aurait dû faire le buzz !

Lire la suite


bt.jpg

Joyeux Noël & Bonne Année 2015

Dans quelques jours l'année 2014 tirera sa révérence. Déjà ! Chacun d'entre-nous l'aura vécue différemment avec ses joies et ses peines, ses moments de doute, de désespoir et d'espérance.

Lire la suite


photo 28

Merci d'avoir consacré une partie de votre vie à cette affaire

Courriel reçu le 20 février 2014 de Alessandro C. Cher Monsieur Cenci, Je voudrais tout d’abord vous remercier du fond du coeur d’avoir consacré une grande partie de votre vie à cette affaire Omar Raddad ainsi que pour votre carrière dans la gendarmerie.

Lire la suite


EB.jpg

La tuerie de Saint-Andéol-le-Château

France2 diffusait le dimanche 24 novembre 2013 à 22 heures 30 son documentaire hebdomadaire "Faites entrer l'accusé" - réalisé par 17 juin Média - consacré à la tuerie de Saint-Andéol-le-Château. Qui se souvenait de cette affaire hors du commun qui avait, en 1995, fait la Une des médias puis sombrait dans l'oubli après l'arrestation et la mise en examen du quadruple assassin, plus tard condamné à la réclusion criminelle à perpétuité ?

Lire la suite


pipo.jpg

J'ai lu quelques commentaires sur un autre site internet qui évoquaient un certain Christian VELARD

Courriel reçu le 29 aout 2013, de Poilagratter.

Lire la suite


acharnement.jpg

Pourquoi tant d'acharnement ?

Courriel reçu le 18 aout 2013 de Chris.

Lire la suite


voeux2013.jpg

Bonnes Fêtes !

Lire la suite


negatif.jpg

La destruction des photos m'a toujours troublée

Question reçue sur la page Facebook de ce site web, le 20 décembre 2012, de Patricia R.

Lire la suite


gav.jpg

Quelles ont été les conditions de la garde à vue d'Omar Raddad ? Pourquoi n'a-t-il pas été assisté d'un interprète ? A-t-il pu s'exprimer clairement ?

Six officiers de police judiciaire de la brigade de Mougins et de la brigade de recherches de Cannes se sont succédé pour procéder, sans interprète pour des raisons évidentes, à l’audition de Raddad. Ces six enquêteurs dactylographiaient douze pages d’audition ; les mesures de garde à vue faisant l’objet d’un procès-verbal séparé.

Lire la suite


phorto 18

Quels sont les éléments qui permettent de situer le lieu de l'agression ? Pourquoi Mme Marchal se trouvait-elle dans le sous-sol de sa résidence ?

Je rappelle que la victime a été retrouvée morte, barricadée dans le sous-sol de sa résidence dont la seule porte d'accès était fermée à clé de l'extérieur.

Lire la suite


blocage_porte.jpg

Les deux premiers avocats de Raddad ont avancé la thèse d'une mise en scène. Était-elle possible ?

Avant d'aborder la thèse défendue par les avocats de Raddad il me semble fondamental de porter à votre connaissance les efforts déployés par les gendarmes pour ouvrir la porte du sous-sol.

Lire la suite


mise_au_point.jpg

Mise au point

Ce blog est un espace d'information et non un ‘‘ défouloir’’ pour gens haineux qui n'émettent aucun avis pertinent si ce n'est des insultes.

Lire la suite


arobase.JPG

Je viens de lire votre livre en une journée

Courriel reçu de Steve ; le 19 août 2012.

Lire la suite


deleg_proc.jpg

Le délégué du procureur de la République.

Nombreuses sont les personnes qui me posent la question de savoir en quoi consiste le travail d'un délégué du procureur de la République. Exerçant cette fonction depuis février 2002 et étant formateur des délégués du procureur de la République de deux Cours d'appel, j'ai créé à l'attention des impétrants un vadémécum dont je reproduis quelques passages à même de renseigner les personnes intéressées. Avant tout il convient de préciser que nous sommes principalement issus de la gendarmerie ou de la police mais aussi l'enseignement, le secteur privé, la fonction publique, le secteur médico-social ou encore de la magistrature. Nous intervenons le plus souvent au siège d'un tribunal de grande instance mais aussi dans une Maison de Justice et du Droit ou dans une Antenne de Justice.

Lire la suite


bdf.jpg

Dalloz : J.P. Brouillaud vs G. Cenci

Point de vue sur l'affaire « Omar Raddad » par Jean-Pierre Brouillaud, maître de conférence à l'université Lille II.

Lire la suite


propagande.jpg

Propagande aux "Oscars 2012" ?

Billet du Blog de Beb'R, daté du 11 octobre 2011.

Lire la suite


photo 16

Chapitre X, extrait n°32

La décision de la cour de révision (...suite) Une mention aura attiré mon attention en ce sens que ces deux experts n’auront pu identifier le scripteur par l’examen des crêtes papillaires dont ils ont constaté la présence sans pouvoir relever les empreintes digitales de leur propriétaire.

Lire la suite


img56867545.jpg

Chapitre VIII, extrait n°29

La demande en révision (...suite) Les pièces versées par Me Vergès dans sa demande en révision me font penser aux élucubrations, décrétées vérité, propagées dans l’émission diffusée sur Canal + « Le procès K - Omar Raddad ». Elles n’ont pas plus de valeur que les auditions recueillies par le brillant détective. Le parallèle est d’ailleurs saisissant.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre VII, extrait n°27

Jusqu'où sont-ils allés ! Jusqu'où iront-ils ? (...suite) L’académicien Jean-Marie Rouart est, me semble-t-il, l’exemple type de l’intellectuel sous influence ayant écrit un ouvrage sur cette affaire sans jamais avoir assisté aux débats.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre VI, extrait n°24

Le procès Vendredi 28 janvier 1994 Après une suspension de séance, je suis appelé à témoigner.

Lire la suite