Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Cour

mca2.jpg

Mes cours d'assises

Avec ce titre, François Foucart publie son huitième ouvrage aux Editions Via Romana. François Foucart relate avec talent, passion et précision quelques affaires criminelles qu'il a suivies pour France-Inter. Vous découvrirez 19 dossiers d'assises : de Ranucci aux sœurs Weber, de Buffet/Bontemps aux boulangères de Reims et de Stains, du Petit Grégory à Omar Raddad et bien d'autres qui, toutes, ont défrayé la chronique.

Lire la suite


lef.jpg

Modifications des textes de justice ?

Courriel reçu le 25 mai 2014 de Emilie.

Lire la suite


JUSTICE-CASSATION

Il faut améliorer la procédure de révision

Article de Christelle Monteagudo paru dans "Lyon Capitale n°727" le 27 novembre 2013.

Lire la suite


camille.jpg

Les préjugés dont j'étais empreinte se sont envolés !

Message reçu sur la page Facebook d'"Omar l'a tuée", le 24 avril 2014 de Camille Delforge.

Lire la suite


acharnement.jpg

Pourquoi tant d'acharnement ?

Courriel reçu le 18 aout 2013 de Chris.

Lire la suite


QAR.jpg

De la révision

Article de Samuel Huet. Publié le 11 mai 2011.

Lire la suite


expose.jpg

Existe-t'il un compte-rendu du procès d'Omar Raddad en assises ?

Echange de courriels entre Guillaume et Georges Cenci. (Janvier 2013)

Lire la suite


jures.jpg

Comment interpréter cette information selon laquelle des pressions auraient été exercées sur les jurés pour obtenir la condamnation de Raddad ?

Chacun a encore en mémoire la harangue omarcissique de Vergés dans la salle des pas perdus de la Cour d'assises de Nice, après le prononcé portant arrêt de condamnation : « On a condamné, il y a cent ans, un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d’être juif. Aujourd’hui, on condamne un jardinier parce qu’il a le seul tort d’être maghrébin ! » La campagne stratégique de manipulation post-judiciaire était lancée, sur fond de racisme !

Lire la suite


gracepresidentielle.jpg

Que pensez-vous de la grâce présidentielle accordée par le président Chirac?

La Constitution, qui est le texte fondateur de la cinquième République, dans son article 17, prévoit que le président de la République a le droit de faire grâce. Ce droit, héritage de la Monarchie avait été supprimé en 1789 puis restauré en 1802 par Bonaparte.

Lire la suite


charge.jpg

Quels sont, selon vous, les éléments à charge ?

La chambre d’accusation d'Aix-en-Provence rendait le 14 avril 1993 un arrêt de renvoi devant la cour d’assises des Alpes-Maritimes à Nice. Dans son exposé, l’arrêt reprenait le rapport de synthèse que j’avais élaboré et le réquisitoire définitif du procureur de la République de Grasse.

Lire la suite


manip.jpg

Pourquoi n’avez-vous pas entendu l’ouvrier tunisien déclarant avoir vu des gens frapper à la porte le 24 juin 1991 ?

Rappelons les faits. Pour faire simple je pourrais me contenter d'écrire que cet homme, qui travaillait sur un chantier de maçonnerie d'une villa jouxtant La Chamade le 24 juin 1991, El Ouaer Salem, né le 3 mai 1956 à Sousse (Tunisie.) a effectivement été entendu sur commission rogatoire dès le 1er juillet 1991 à 8 heures 30 (pièce 143 PV 1541/91 BT Mougins).

Lire la suite


non-aseptie.jpg

Quand les deux fameux ADN, qui motiveraient une éventuelle nouvelle décision de révision, ont-ils été prélevés ?

Le 24 mars 2000, M. Bernard Peyrat, conseiller à la Cour de cassation et membre de la commission de révision des condamnations pénales rendait une ordonnance (99REV 012) commettant Melle Marie-Hélène Cherpin, experte près la Cour d’appel de Paris et directrice du laboratoire de police scientifique de Paris aux fins :

Lire la suite


homard_jmm.jpg

Pourquoi le détective Moreau est-il certain que les ADN appartiendraient à des délinquants inscrits au FNAEG ?

Cette affirmation soutiendrait-elle l’hypothèse que la famille aurait payé des voyous pour commettre le crime ? Le détective stipendié par la défense a ouvert de multiples pistes dont celle de Nicole Receveau qui était la femme de ménage de Mme Marchal.

Lire la suite


vision.jpg

Quelle est la probabilité que la victime ait reconnu son agresseur pour ensuite le dénoncer ?

Au moment des faits, la victime est âgée de 65 ans. A cet âge-là, on porte couramment des lunettes à verres correcteurs. La question était de savoir si Madame Marchal chaussait des lunettes pour les actes de la vie courante ? Si, dans les conditions de l'agression, elle avait pu reconnaître son agresseur alors qu'elle n'était pas appareillée.

Lire la suite


jm_rouart.jpg

Rouart : La victimisation par le mensonge

Reçu le 30 août 2012 par Philippe Bouvard dans son émission sur RTL «Les Grosses Têtes», l'incontournable Rouart est une nouvelle fois pris en flagrant délit de mensonge. Bien évidemment il n'avait pas de contradicteur !

Lire la suite


bdf.jpg

Dalloz : J.P. Brouillaud vs G. Cenci

Point de vue sur l'affaire « Omar Raddad » par Jean-Pierre Brouillaud, maître de conférence à l'université Lille II.

Lire la suite


actu.jpg

Tous des racistes !

Je veux parler bien évidemment des magistrats qui ont eu à connaître du meurtre de Ghislaine Marchal. Mais ce vocable ne s'applique pas aux seuls magistrats. Ceux qui émettent un avis de conviction de culpabilité de Raddad sont aux yeux de certains et à n'en pas douter, des racistes, des fachos bornés et j'en passe.

Lire la suite


cadre.jpg

Respect pour l’œuvre d’art « Omar m’a tuer » !

Billet du Blog de Beb'R, daté du 19 septembre 2011.

Lire la suite


GH.jpg

OMAR M’A TUER : radiographie d’un aveuglement coupable

Un article de Guy Hugnet (auteur de "Affaire Raddad, le vrai coupable" - juin 2011, éditions Archipel) publié le 15 septembre 2011 dans la revue "Médias" :

Lire la suite


coupable.jpg

Chapitre XI, extrait n°35

Manipulations d'opinions ; toujours ! (...la suite) Après onze ans de mensonges, de calomnies en tout genre et de complaisance médiatique, le 20 novembre 2002, les juges de la Cour de cassation rejettent la demande en révision.

Lire la suite