Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Coupable

Commentaire de "JimF" sur Amazon.fr

"Une explication convaincante du directeur d'enquête" Je n'étais pas né au moment de l'affaire Raddad et comme beaucoup, j'en savais ce que mes proches, les médias et mes manuels d'histoire en disaient : une enquête bâclée, un pauvre jardinier bouc-émissaire, victime d'une instruction basée sur des préjugés raciaux. L'affaire Raddad était, dans mon imaginaire et malgré mon faible niveau de preuve, une sorte d'équivalent plus moderne de l'affaire Dreyfus.  

Lire la suite


La thèse indécente et obscène de Maître Vergès

Commentaire reçu le 24 août 2020 par Yann Maillard et qui mérite un article circonstancié en réponse.  

Lire la suite


Après avoir lu votre livre sur l'affaire Omar Raddad je me pose deux questions

Courriel reçu de Fabrice, le 27 juillet 2020.

Lire la suite


traducteur-assermente-1-1080x675.jpg, juin 2020

Je ne me fiais qu'à la version véhiculée dans les médias

Courriel reçu de Rachid, le 18 juin 2020.  

Lire la suite


Maîtres BAUDOUX & NOACHOVITCH ; les marionnettes de l'intox chez Christophe HONDELATTE

Christophe HONDELATTE m'a fort surpris lorsqu’il a traité Maître BAUDOUX, un des premiers avocats de Omar RADDAD, de « Pinocchio ». Oui vous avez bien lu ! Pinocchio. Une marionnette ! Cela se passait sur les ondes de EUROPE 1 lors de l'émission consacrée à Omar RADDAD le 5 mai dernier (rediffusion).  

Lire la suite


Jean-Marie ROUART est-il dans le déni de ne pas admettre ?

On peut le supposer. ROUART, qui a pris fait et cause pour le meurtrier de Ghislaine MARCHAL sans avoir assisté au procès campe et campera toujours sur ses positions. Ce muscadin ne peut en changer il apparaîtrait trop grotesque. A mon sens, il l'est déjà assez comme ça !  

Lire la suite


Qui paye ?

Message reçu de Monique ; le 30 octobre 2019.  

Lire la suite


Pourquoi ment-il ; sinon parce qu'il est coupable ?

Courriel reçu de "Sarra" ; le 1er Aout 2019.

Lire la suite


Nouvelles confidences de Denis Bigot

Courriel reçu le 20 juillet 2019, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse.  

Lire la suite


avis-clients-amazon-0.jpg

Ils le disent indéfiniment sur "Amazon.fr"

Petit florilège des avis des internautes qui se sont portés acquéreurs de mon ouvrage "Omar l'a tuée, vérité et manipulations d'opinions" sur le site web Amazon.fr.  

Lire la suite


Affaire Omar Raddad : le procès en révision s'éloigne après de nouvelles auditions et analyses

Quelle surprise mes amis ! Je n'arrête pas de le dire et de l'écrire. Le 21 février 2018 je mettais en ligne sur ce blog l'article suivant intitulé : Encore un nouveau flop pour Omar Raddad et ses défenseurs. Pas plus tard que hier je laissais entendre que c'était la fin de la sinistre comédie ? Je concluais cet article en mentionnant que je reviendrai vers vous dès que le procureur général aura officiellement communiqué sur ce dossier. C'est chose faite.  

Lire la suite


Fin de la sinistre comédie ?

Lors de son point presse mensuel du 4 mars 2019 le procureur de la République de Nice réaffirmait que la preuve positive était impossible. Irréalisable car les scientifiques ne peuvent en l'état actuel des connaissances différencier des empreintes génétiques mélangées en fonction de leur date d'apparition sur les portes et le chevron : traces déposées antérieurement, concomitamment ou postérieurement au meurtre.

Lire la suite


La construction d'un "Innocent Idéal"

Courriel reçu de Robin, le 9 mars 2019.  

Lire la suite


Motivation de la peine dans les verdicts de cours d'assises

Dans son dernier ouvrage intitulé "Coulisses judiciaires" (Janzé, Coëtquen Editions, 2017), Frédéric Valandré a longuement étudié la réforme du 10 août 2011 (loi n° 2011-939, article 353, appliquée depuis le 1er janvier 2012), ses aspects positifs et ses limites...  

Lire la suite


Aveu d’Omar Raddad. Pourquoi si tard, pourquoi si vrai ?

Courriel reçu le 12 janvier 2018, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse. Cet email fait suite à ce premier article, puis celui-ci et enfin la publication d'une lettre ouverte à laquelle répond aujourd'hui Denis Bigot ; concernant l'"aveu" de Omar Raddad lors de sa détention à la maison d'arrêt de Grasse.  

Lire la suite


Lettre ouverte à Monsieur Denis Bigot

Le 27 septembre 2017, vous avez posté sur ce blog en votre ex-qualité de directeur de la maison d'arrêt de Grasse où Omar Raddad était détenu une information selon laquelle celui-ci vous aurait avoué qu'il avait bien tué Mme Ghislaine Marchal.  

Lire la suite


OLTaveu.jpg

Omar Raddad : "Je l'ai bien tuée"

Nouveau commentaire publié directement sur le site Amazon.fr concernant l'ouvrage de Jean-Marie Rouart : « La construction d'un coupable ». Un avis qui pourrait valoir les autres, mais celui-ci est signé de Monsieur Denis Bigot (ancien directeur de la maison d'arrêt de Grasse à l'époque de l'incarcération d'Omar Raddad) qui nous avait déjà fait parvenir un courriel nous expliquant comment le meutrier de Madame Marchal était passé aux aveux ; en privé.  

Lire la suite


Omar Raddad est bien coupable d'avoir tué Ghislaine Marchal

Courriel reçu le 27 septembre 2017, de Denis Bigot, ancien Directeur de la Maison d'Arrêt de Grasse.    

Lire la suite


Henri Leclerc : mais quels Mémoires !

Extrait de l'article paru sur le site web de Philippe Bilger, le 1er septembre 2017 ; concernant la parution des mémoires de Maître Henri Leclerc.

Lire la suite


Me Henri Leclerc répète sa conviction qu'Omar Raddad est coupable.

Cette intime et forte conviction semble surprendre le journaliste de l'Obs, Mathieu Delahousse qui nous révèle sous sa plume que Me Henri Leclerc publiait ses mémoires. ("La parole et l'action : itinéraire d'un avocat militant" aux éditions Fayard). Le journaliste évoque le parcours de Me Henri Leclerc, un des plus illustres avocats pénalistes de sa génération à l'instar de Me Georges Kiejman.

Lire la suite