Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Chamade

page_1.jpg

Procès-Verbal de Transport sur les lieux

Voici le procès-verbal de transport sur les lieux du 18 février 1992.

Lire la suite


photo 38

Qu'en est-il exactement du système de blocage de la porte du sous-sol ?

L'enquête mettait en évidence le rôle important du tuyau métallique et du chevron dans le système de blocage de la porte métallique donnant accès au sous-sol.

Lire la suite


Ghislaine-marchal.png

Que fait Ghislaine Marchal après le départ de son agresseur ?

[Nouvelle rubrique. Introduction à découvrir ICI.] Ghislaine Marchal est enfermée à double tour, seule dans le noir, mortellement blessée. Le sang qui s’écoule de ses plaies imbibe le peignoir ; ses cheveux, son visage s’en imprègnent. Son agonie va durer de 15 à 30 minutes.

Lire la suite


1.jpg

Expertise sur les vêtements de l'inculpé et le chiffon

Vous trouverez ici, sous forme d'images "cliquables" en diaporama (et en .pdf à télécharger en annexe de cet article) une reproduction de l'expertise sur les vêtements portés par l'inculpé et le chiffon réalisée par le laboratoire Serma.

Lire la suite


cadre.jpg

Respect pour l’œuvre d’art « Omar m’a tuer » !

Billet du Blog de Beb'R, daté du 19 septembre 2011.

Lire la suite


photo 16

Chapitre X, extrait n°32

La décision de la cour de révision (...suite) Une mention aura attiré mon attention en ce sens que ces deux experts n’auront pu identifier le scripteur par l’examen des crêtes papillaires dont ils ont constaté la présence sans pouvoir relever les empreintes digitales de leur propriétaire.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV ; extrait n°17

L'enquête sur commission rogatoire (...la suite) Les traces de sédiments Ce même laboratoire retrouvera dans la texture du pantalon et sur les semelles des chaussures de l’inculpé des traces de poussière en corrélation avec les sédiments prélevés dans la cave et recueillis sur le corps de la victime.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre III ; extrait n°7

L'enquête judiciaire (suite) (...) Dans la cave, les gendarmes Gervais et Vessiot me font le récit de leurs investigations qu’ils consignent dans un procès-verbal spécifique.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre III ; extrait n°6

L'enquête judiciaire (...) Nous faisons ensemble le point afin que je puisse donner les premières directives. Quels sont les éléments objectifs majeurs qui apparaissent à l’ouverture de l’enquête de crime flagrant ?

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre I ; extrait n°4

- I - L’inquiétant silence de Ghislaine Marchal Dimanche 23 juin 1991. Mougins (Alpes-Maritimes). C’est le jour anniversaire de Marius, l’époux de Colette Koster qui a lancé les invitations à déjeuner depuis au moins trois semaines. Dès 13 h, les invités arrivent au mas St-Simon. A 13 h 30, la maîtresse de maison est tout d’abord surprise du retard de Ghislaine Marchal dont elle connaît la ponctualité.

Lire la suite


photo 1

Les photographies inédites du dossier d'instruction

Voici 45 images inédites du dossier d'instruction à découvrir en diaporama. Il vous suffit pour cela de "cliquer" sur la vignette à consulter.

Lire la suite