Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Armes

L'affaire "Omar m'a tuer" : une inscription en lettres de sang le désigne comme meurtrier

Un article publié le 10 février 2014 par Djama Kamel, Médecin légiste libéral assermenté El Harrouch - Skikda - Algérie.   Presque 20 ans jour pour jour, débutait une des affaires judiciaires les plus médiatisées en France. Le meurtre de Ghislaine Marchal, une veuve richissime de 65 ans, défrayait la chronique dans le pays cannois. Omar Raddad, jardinier de la victime, est inculpé et condamné à 18 ans de réclusion criminelle, notamment à cause d’une inscription en lettres de sang retrouvée sur une porte de la chaufferie, qui le désigne comme le meurtrier. Mais est-il vraiment coupable ? Pour la justice, oui, mais pour bon nombre de personnes il subsiste beaucoup de zones d’ombre sur cette affaire. Au-delà du contexte judiciaire, cette affaire fera planer les spectres de la politique, du racisme et de l’erreur judiciaire.

Lire la suite


money-1520860_640.jpg

Mme Marchal a perdu la vie pour tout au plus 700 euros !

Courriel reçu de "Fabrice", le 9 novembre 2016 :   Suite aux récents articles parus dans la presse, j'ai eu envie de me replonger dans cette "affaire" en visionnant divers programmes sur YouTube et, de fil en aiguille, au gré de mes recherches, je suis tombé sur votre site. Je viens juste de terminer votre livre. C'est un témoignage remarquable.

Lire la suite


photo 28

Merci d'avoir consacré une partie de votre vie à cette affaire

Courriel reçu le 20 février 2014 de Alessandro C. Cher Monsieur Cenci, Je voudrais tout d’abord vous remercier du fond du coeur d’avoir consacré une grande partie de votre vie à cette affaire Omar Raddad ainsi que pour votre carrière dans la gendarmerie.

Lire la suite


meuble_secretaire.jpg

Qu'en est-il des armes du crime avancées par le détective Moreau ?

Vous qui avez suivi l'actualité effrénée de la presse déroulant le tapis rouge aux avocats de la Défense et aux détectives qu'ils stipendiaient, vous avez effectivement constaté pléthore d'armes du crime. Nous en venons peut-être à bout avec celles présentées par Moreau. Ne pouvant assumer la paternité de l'arme proposée par Naranjo, il fallait bien qu'il en trouvât au moins une ! Cela ne posait aucun problème à notre « criminaliste » ; mais la baudruche se dégonflait aussi vite.

Lire la suite


bn.jpg

Qu'en est-il de ce couteau trouvé dans le port de Cannes ?

Après « l'arme du crime » de Patricia Goodland-Clark et Vergés il fallait bien que le détective Bernard Naranjo, œuvrant pour Me Baudoux, avance la sienne. Mais notre brillant limier aura entre-temps ouvert une piste italienne (Le Midi Libre) ; qui est morte de mort... naturelle ! Passons.

Lire la suite


pgc.jpg

D'après Nice-Matin, Vergés aurait présenté à la presse une Néo-Zélandaise qui prétendait avoir découvert l'arme du crime ! Quelles sont vos explications ?

Entre manœuvres et manigances, la Défense de Raddad s'était depuis longtemps fissurée. Et c'est sur le terrain médiatique, où elle excellait, qu'elle se répandait avec allégresse !

Lire la suite


photo 36

Les armes du crime. On a parlé d'un bout de bois, de couteaux, d'une dague. Qu'en est-il exactement ?

Avant d'aborder cette question d'importance il convient d'observer en détails la nature des blessures supportées par le corps de la victime et les effets de l'agression sur l'environnement où elle s'est produite.

Lire la suite


plan_sous_sol.jpg

Quel est, selon vous, le scénario de l'agression ?

[Nouvelle rubrique. Introduction à découvrir ICI.] Comme je l’exposais au magistrat instructeur dans mon rapport de synthèse, nous avons reconstitué le scénario de l’agression en tenant compte des éléments objectifs du dossier mais aussi de quelques éléments subjectifs.

Lire la suite


1.jpg

Expertise sur le taille-haie

Vous trouverez ici, sous forme d'images "cliquables" en diaporama (et en .pdf à télécharger en annexe de cet article) une reproduction de l'expertise sur le taille-haie réalisée par le laboratoire Serma.

Lire la suite


Sosie_Omar_Raddad.jpg

Naranjo et le sosie

Bernard Naranjo qui, comme Roger-Marc Moreau exploite les bons filons des affaires médiatisées fait à nouveau du vent. Étant provençal donc habitué à mon cher Mistral, cela ne me tourmente pas mais je pense à ceux, et ils sont nombreux, qui ont dû s’exclamer : « Je savais bien qu'il y avait encore des pistes qui n'avaient pas été exploitées ! Ces gendarmes, ces juges sont bien des incapables bornés qui se sont contentés d'un coupable de substitution en la personne de Omar Raddad. »

Lire la suite


otages.jpg

Les méthodes journalistiques et leurs conséquences

Chacun a entendu parler de Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, ces deux journalistes enlevés en Afghanistan et libérés après 18 mois de captivité.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre VI, extrait n°24

Le procès Vendredi 28 janvier 1994 Après une suspension de séance, je suis appelé à témoigner.

Lire la suite


photo 23

Chapitre IV ; extrait n°16

Enquête sur commission rogatoire (...la suite) Les armes du crime Les blessures de Ghislaine Marchal ont été détaillées, nous l’avons vu, par les experts légistes désignés par la juge d’instruction. Leur monographie nous permet de déterminer la nature des armes utilisées par Raddad.

Lire la suite


extrait_livre.jpg

Chapitre IV ; extrait n°10

L'enquête sur commission rogatoire L'autopsie Les constatations médico-légales sont fondamentales pour comprendre comment Ghislaine Marchal a été agressée.

Lire la suite


photo 1

Les photographies inédites du dossier d'instruction

Voici 45 images inédites du dossier d'instruction à découvrir en diaporama. Il vous suffit pour cela de "cliquer" sur la vignette à consulter.

Lire la suite