Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Je ne me fiais qu'à la version véhiculée dans les médias

258 lectures

Courriel reçu de Rachid, le 18 juin 2020.

 

Bonjour.

J'ai toujours été persuadé de l'innocence d'Omar Raddad car je ne me fiais qu'à la version véhiculée dans les médias.
Après avoir dévoré votre livre en 3 jours, j'ai changé d'avis et vous félicite pour votre travail.
Néanmoins deux interrogations subsistent chez moi: comment expliquez-vous le fait qu'Omar n'ait pas avoué  et cherche par tous les moyens d'obtenir un procès en révision au lieu de se faire oublier après avoir obtenu sa libération de prison.
Des innocents comme Marc Machin ou Patrick Dils ont reconnu avoir avoué simplement pour que les enquêteurs les laissent tranquille avant de se rétracter. Or, Omar n'a jamais avoué. Doit-on mettre cela sur le compte de son mental ou de sa force de caractère ou bien est-il persuadé d'être innocent ?
J'ai entendu parlé du syndrôme de Manosque au sujet des personnes commettant des actes horribles et clamant leur innocence.
Ma deuxième interrogation auquel vous avez consacré un article sur votre site est relative au fait qu'Omar aut été auditionné sans interprète.
Lorsqu'on regarde ses interviews à sa libération de prison et dans les émissions auquelles il a participées (Tout le monde en parle, Karl Zéro, Sans aucun doute, M6...),  on remarque que le français est très approximatif et qu'il a du mal à s'exprimer clairement. Or, beaucoup de ces émissions ont été tournées plusieurs années après l'affaire. Il a donc pu faire des progrès depuis. Néanmoins, je n'ose penser au niveau qu'il avait en 1991.
Étant d'origine marocaine, j'ai beaucoup de mal à comprendre ce qu'il raconte alors un enquêteur...
En outre, il ne faut pas oublier qu'il est très difficile d'exprimer des idées claires et de comprendre les subtilités d'une langue lorsque celle-ci n'est pas sa langue maternelle, et ce d'autant plus lorsque l'on est accusé de meurtre et que l'on risque plusieurs années de prison

Imaginez un expatrié Français en Espagne ou aux États-unis suspecté de meurtre dans ce pays et maîtrisant seulement quelques mots de la langue pour un usage professionnel.
Pensez-vous vraiment qu'il préfèrera passer les interrogatoires en anglais/espagnol ou bien en français ?
La première chose qu'il fera sera plutôt de contacter le consulat de France pour avoir un avocat francophone et chercher à se défendre en français.
Lorsqu'Omar Raddad affirme qu'il lui arrivait de finir ses phrases en utilisant des mots arabes, je ne peux que le croire car il a fait la même chose dans certaines de ces interviews.

Félicitations en tout cas pour votre enquête et votre travail.

Amicalement,
Rachid

 

traducteur-assermente-1-1080x675.jpg, juin 2020

 

 

Bonjour. Je vous remercie pour votre commentaire et constate vous avoir ouvert les yeux.
Pourquoi Omar Raddad n'a pas avoué. Je pense avoir décrit sa personnalité dans mon ouvrage et dans ce blog.
Ce n'est pas le premier criminel et il n'est pas le dernier à nier les faits qui lui étaient reprochés. Vous avez à titre d'exemple un autre dossier criminel que j'avais dirigé en 1995 et l'individu concerné n'avait pas avoué et à cependant été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine incompressible de 22 ans. Il est toujours détenu étant vraisemblablement toujours dans le déni  (Lire : "La tuerie de St Andeol le Château")
Je n'évoque jamais les dossiers que je ne connais pas, si ce n'est à travers les articles de presse. Il en est ainsi des affaires Marc Machin et Patrick Dills que vous citez. Mais je peux avoir personnellement un avis tout autre des conclusions judiciaires de ces dossiers.
Pour en revenir à Omar Raddad, comme je l'ai écrit par ailleurs il est depuis 1991 une marionnette manipulée par ses avocats successifs avec la complicité des médias. Il n'a pas avoué et il n'avouera jamais. A n'en pas douter on lui a tellement fait miroiter qu'il allait être innocenté qu'il s'est lui-même convaincu de son innocence.
Quant au pétard mouillé de l'audition sans interprète, je vous renvoie à mon article intitulé "Quelles ont été les conditions de la garde à vue. Pourquoi n'a-t-il pas été assisté d'un interprète. A-t-il pu s'exprimer clairement". Et ma réponse au commentaire de Annaparis du 4 janvier 2016.


Bien cordialement
Georges CENCI 

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

Qui paye ?

Message reçu de Monique ; le 30 octobre 2019.  

Lire la suite