Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Maîtres BAUDOUX & NOACHOVITCH ; les marionnettes de l'intox chez Christophe HONDELATTE

597 lectures

Christophe HONDELATTE m'a fort surpris lorsqu’il a traité Maître BAUDOUX, un des premiers avocats de Omar RADDAD, de « Pinocchio ». Oui vous avez bien lu ! Pinocchio. Une marionnette ! Cela se passait sur les ondes de EUROPE 1 lors de l'émission consacrée à Omar RADDAD le 5 mai dernier (rediffusion).

 

Réécouter ce podcast de l'émission de septembre 2019 (source)

 

 

 

Il est regrettable que Me NOACHOVITCH qui était son invitée, manifestement en quête de publicité personnelle, et profitant de l'ignorance des journalistes ne connaissant le dossier ni de près ni de loin, continue à raviver la douleur des proches de Madame MARCHAL. Gageons que de ce côté-là Christophe HONDELATTE m'est apparu aujourd'hui convaincu de la culpabilité de Omar RADDAD. Sa relation des faits bien qu'imparfaite sur certains points de détail importants, ses observations et les questions posées à Maître NOACHOVITCH me conforte dans ce sentiment, bien qu'il ait déclaré ne pas avoir d'opinion.

 

 

Dans un premier temps HONDELATE narrait le déroulement des investigations et développait les arguments selon lesquels RADDAD avait été condamné pour meurtre. Dans un deuxième temps il donnait la parole à l'avocate du condamné définitif. Les explications de HONDELATTE fort bien énoncées m'ont paru empreintes d’honnêteté intellectuelle et conformes dans son ensemble à la réalité des faits.

A un certain moment il évoquait le transport de justice du 18 février 1992 où les avocats de RADDAD (Mes BAUDOUX et GIRARD) s'étaient révélés incapables de démontrer que le système de fermeture de la porte métallique pouvait être mis en place de l'extérieur. HONDELATTE diffusait ce que BAUDOUX avait proclamé à la presse au sortir de ce transport :

« on vient de démontrer qu'il était possible de mettre en place de l'extérieur... »

C'est là que HONDELATTE s'écriait :

« Pinocchio c'est archi-faux ! » 

Lorsque ce journaliste insistait sur l'importance de ce détail, NOACHOVITCH balayait cet argument qui pour elle n'avait aucune importance. C'est dire son aveuglement !

Lorsque la parole lui était donnée, elle remettait sur le tapis ses tirades habituelles et éculées sur les ADN. Elle allait même déclarer que le procureur général d'Aix-en-Provence allait dans son sens et avait donné des instructions au procureur de la République de Nice. Ce qui est grand-guignolesque car le procureur général avait considéré que les vérifications objectives avaient été faites et avait rejeté les arguments de l'avocate considérant qu'ils n'étaient pas probants. Le dossier est donc clos.

Finalement il n'y a pas que BAUDOUX qui soit une marionnette, NOACHOVITCH en est, elle aussi l'archétype.

Et n'oubliez ma conclusion du billet du 13 mars 2019 :

« En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif, en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable. »

 

Je dédie ce billet à un ami très cher qui se reconnaîtra, victime d'accusations infâmes liées à des ragots hâtivement transformés en présomptions de culpabilité par des inquisiteurs fort heureusement dépourvus de tout pouvoir autre que médiatique.

 

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Moniqualana Moniqualana ·  13 mai 2020, 20:36

Bonsoir
Excellent article, une fois de plus félicitations!..
J'apprécie beaucoup Christophe Hondelatte ; à la radio on ne voit pas son visage, mais comme dans son ancienne émission "Faites entrer l'accusé", il devait avoir son air moqueur et l'oeil vif lorsque la personne en face ne l'a pas convaincu ou que tout simplement son opinion est faite quoi que son interlocuteur ait pû lui répondre.
Bonne soirée
Cordiales salutations
Monique

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

traducteur-assermente-1-1080x675.jpg, juin 2020

Je ne me fiais qu'à la version véhiculée dans les médias

Courriel reçu de Rachid, le 18 juin 2020.  

Lire la suite