Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Violation de domicile et violation du secret de l'instruction

375 lectures

Pour avoir lu en son temps Paris-match ; vous savez "le poids des mots, le choc des photos", un passionné de l'affaire Omar Raddad m'a posé dernièrement une question sur les possibilités d'accès au sous-sol, autrement appelé "cave". Je lui ai promis de mettre mon explication en ligne.

 

Lors du procès devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes Me Petillault, l'assistant qui n'en savait pas plus que Me Vergès, avait tenté de faire son petit effet de manche en faisant allusion à des photographies prises par un journaliste de Paris-Match, lequel s’était introduit dans la propriété et avait réussi à prendre des clichés de la cave.

Cet avocat avait voulu créer la suspicion sur la qualité de l'enquête et démontrer par la même occasion qu'il était possible d'accéder au sous-sol par un autre accès que celle de la porte métallique ; seule issue permettant d'y pénétrer.

L'enquête ouverte pour violation de domicile et violation du secret de l'instruction par le major adjoint au commandant de la compagnie de gendarmerie de Cannes déterminait que Jean Ker, journaliste bien connu pour ne pas faire mentir la formule attrape-couillons de son journal, n’était pas entré dans le sous-sol et avait réalisé ses clichés à partir d’une petite aération d’une vingtaine de centimètres de côté, pratiquée dans le mur, à quatre mètres environ du sol. (cf. Procès-Verbal 1709/91 de la brigade de Mougins ci-dessous)

 

 

 

 

Je constate qu'aujourd'hui même, 27 ans après les faits, certains subissent encore les effets dévastateurs d'une certaine presse, prête à toutes les manigances pour vendre leur torchon.Le président Djian connaissant bien évidemment ce que je démontrais allait, avec objectivité, rétablir la vérité historique de ce détail, annihilant les effets de manche de la défense (pages 199 et 200 de Omar l'a tuée vérité et manipulations d'opinions).

 

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

Les fourberies de Omar Raddad

Vous qui suivez cette affaire depuis 26 ans avez toujours en mémoire les rebondissements ourdis par la Défense de Omar Raddad (Cf. Chapitres VII & VIII de mon livre) qui s'est déconsidérée en s'associant avec des arsouilles. Tous ont fait le buzz médiatique avant de sombrer dans le ridicule ...qui ne tue plus depuis longtemps et l'autorité judiciaire les classait sans suite. Parmi ces balivernes grotesques une aura défrayé la chronique car elle était de taille : Omar Raddad a été entendu par les gendarmes sans interprète.  

Lire la suite

page_1.jpg

Procès-Verbal de Transport sur les lieux

Voici le procès-verbal de transport sur les lieux du 18 février 1992.

Lire la suite