Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lettre ouverte à Monsieur Denis Bigot

937 lectures

Le 27 septembre 2017, vous avez posté sur ce blog en votre ex-qualité de directeur de la maison d'arrêt de Grasse où Omar Raddad était détenu une information selon laquelle celui-ci vous aurait avoué qu'il avait bien tué Mme Ghislaine Marchal.

 

C'est effectivement un véritable scoop.

 

 

Si, à ce jour, quiconque ne s'est manifesté directement sur ce blog pour s'étonner de la tardiveté de l'information, bon nombre de personnes s'en sont inquiété auprès de moi. Les questions portent essentiellement sur la date des faits que vous relatez et en fonction de celle-ci si vous avez informé, selon le cas, le juge d'instruction ou le procureur de la République.

Je connaissais partiellement cette information et je l'avais d'ailleurs relayé dans mon ouvrage. Mais j'ignorais les aveux de Omar Raddad.

Pour lever toute ambiguïté, je vous remercie, Monsieur Bigot, de bien vouloir préciser votre témoignage.

 

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

Rien de nouveau

"L'affaire Omar Raddad n'est pas terminée : Il y aura de nouvelles expertises ADN". Telle est l'annonce de l'avocate du meurtrier accompagnée de son inséparable histrion sur la chaîne LCI. Cette information n'est pas faite pour m'étonner. Je l'avais subodorée dans mon article du 21 février dernier où, après la longue liste des déconvenues et des supercheries de la défense, j'avais énoncé : « suite au prochain événement. Car il y aura une suite...».  

Lire la suite

access-3509498_640.jpg

Les clés de la cave

Courriel reçu le 25 juillet 2018, de "Peyret". Bonjour,  je m'intéresse beaucoup à cette affaire et je voulais une petite précision sur la clé (ou les clés) de la porte de la cave. Vu que la cave était fermée à clé  je me demandais  si la clé avait été reposée par le (ou les) criminel(s) ou bien si une deuxième clé a été utilisée pour ouvrir lors de la découverte du corp. Merci d'avance si vous avez le temps de répondre.    

Lire la suite