Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Notre société médiatique cherche le buzz

1094 lectures

Courriel de "Pierre", reçu le 5 novembre 2016.

Cher Monsieur,

Je vous félicite pour votre ouvrage au service de la vérité. Acquitter un coupable est aussi une erreur judiciaire. La famille de Madame Marchal a toujours été très digne et silencieuse (peut-être trop discrète ?).

wolves-1400819_640.jpg
Crier très forts à l'erreur judiciaire...

 

Notre société médiatique (qui ne s'y connaît guère en enquête et en procédure judiciaire) cherche le buzz et envisage toujours le complot. Ce n'est pas parce qu'un coupable et ses relais crient très forts à l'erreur judiciaire qu'ils ont raison.

Concernant l'absence de traces ADN du coupable sur les portes cela ne démontre strictement rien notamment sur la porte du fond. Concernant les traces ADN d'autres personnes, cela ne démontre rien, ces pièces ont été polluées.

Je rapproche votre travail de celui de M Bouladou concernant l'affaire Ranucci. M Bouladou démontre clairement la culpabilité de Ranucci qui devait être condamné. Je précise être contre la peine de mort.

Enfin, pourquoi ne pas publier à nouveau votre ouvrage.

Bien cordialement.

 

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

traducteur-assermente-1-1080x675.jpg, juin 2020

Je ne me fiais qu'à la version véhiculée dans les médias

Courriel reçu de Rachid, le 18 juin 2020.  

Lire la suite