Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le criminaliste selon Roger-Marc Moreau

2048 lectures

Selon mon vieux Petit Larousse, un juriste est une personne qui connaît, qui pratique le Droit. Toujours selon cette même source, le Droit est l'ensemble des principes qui régissent les rapports des hommes entre eux et servent à établir des règles juridiques. Je m'égare peut-être mais je ne vois pas dans ces définitions un quelconque rapprochement avec Moreau et ses méthodes.
Quant à la définition de criminaliste, c'est un juriste spécialisé en matière criminelle. Tel est d'ailleurs le titre utilisé sur un de ses blogs par le désormais célébrissime ex-détective, autoproclamé criminaliste : Roger-Marc Moreau.

Un ami vient d'attirer mon attention sur ce personnage qui, pour continuer à se mettre en avant une fois de plus, définit ainsi son soi-disant nouveau « job » :

« Un(e) criminaliste est un(e) juriste spécialisé(e) en matière criminelle. Stricto sensu, il ne s'agit pas d'une profession mais d'un statut, d'un titre réservé à certaines personnes (avocats, universitaires, détectives, professeurs émérites, experts, magistrats, O.P.J.) reconnues dans leur spécialité, pouvant se prévaloir de résultats hors du commun dans l'exercice de leur fonction, dotées de capacités particulières et détentrices d'un savoir faire ainsi que d'une expertise reposant sur une grande expérience professionnelle. »

Il ne manque pas d'air le bellâtre. Il compare ses capacités à celles des avocats, des magistrats, des professeurs émérites, des universitaires et j'en passe. Rien que ça ! Quel prétentieux et orgueilleux personnage ! Quelle tromperie !

muscle.jpg

Il faut savoir que sa plus grande capacité est de produire des procès-verbaux d'audition non authentifiés et non signés qui n'ont aucune valeur juridique (j'en possède quelques exemples et je ne dois pas être le seul.)
Mon correspondant m'écrit que la définition de criminaliste par ce personnage prête à rire quand on le connaît... mais qui est moins drôle quand on en vient à considérer l'effet de ce nouvel hameçon destiné à ferrer de futures victimes.

Peut-être Monsieur, votre information permettra-t-elle via ce blog, d'éviter à d'éventuelles victimes de se faire hameçonner comme vous l'écrivez si justement. Ce serait alors un grand service que nous leur aurions rendu.
Il me serait agréable que Moreau nous informe sur ses résultats hors du commun, sur ses capacités particulières et sur ses méthodes son savoir-faire et enfin sur quel socle repose son expérience professionnelle. Puisqu’il possède ces dispositions avec le talent qu’on lui connaît, il devrait pouvoir les exposer.

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

Fin du grand cirque médiatique ?

Après les échecs retentissants de la défense tels que je les ai énumérés, vous aurez certainement remarqué que le couple MOREAU/NOACHOVITCH s'est montré fort discret depuis l'annonce du procureur général de la cour d'appel d’Aix-en-Provence. Et les journaleux, si empressés et prolixes pour évoquer cette affaire, ne se sont pas trop manifestés à l'exception de quelques lignes, copiées-collées, dans quelques rédactions. Que va-t-il se passer maintenant ? La défense va-t-elle abdiquer ? Tirer un trait sur les stupidités, absurdités et autres calembredaines qu'elle dispense depuis des décennies ? Non.

Lire la suite

Affaire Omar Raddad : le procès en révision s'éloigne après de nouvelles auditions et analyses

Quelle surprise mes amis ! Je n'arrête pas de le dire et de l'écrire. Le 21 février 2018 je mettais en ligne sur ce blog l'article suivant intitulé : Encore un nouveau flop pour Omar Raddad et ses défenseurs. Pas plus tard que hier je laissais entendre que c'était la fin de la sinistre comédie ? Je concluais cet article en mentionnant que je reviendrai vers vous dès que le procureur général aura officiellement communiqué sur ce dossier. C'est chose faite.  

Lire la suite