Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De Raddad à Kerviel, la grande manipulation des médias

3187 lectures

Saint Kerviel, comédien et martyr ; c'est l'épithète du causeur.fr, publié le 20 mai 2014. Quant à l'intru.info, il titre de "Raddad à Kerviel, la grande manip des médias".
Tout y est : comédien, martyr, manipulation des médias.

Je ne peux m'empêcher, mes contradicteurs ne vont pas être contents, de faire un parallèle avec Saint Omar que j'ai souvent caricaturé ainsi, et qui est également un comédien s'étant autoproclamé martyr.
Kerviel, tout le monde connaît. Omar aussi. Ils ont en commun d'avoir été reconnus coupables par plusieurs décisions de justice à tous niveaux. Et de faire "la Une" des médias depuis des années.

martyr.jpg

Régis de Castelnau, avocat et auteur de l'article du causeur.fr, ne manquait pas d'observer que :

« Kerviel, comprenant que sa défense dans l’espace judiciaire était vouée à l’échec, avait compris qu’il fallait désormais qu’elle se déploie dans l’espace médiatique. Débarquant Olivier Metzner, il la confiait à David Koubbi dont les performances devant micros et caméras, sont plus significatives que dans les prétoires. Héritier en cela de Jacques Vergès, de Gilbert Collard et quelques autres.
Pour ne prendre qu’un exemple, Jacques Vergès dont la défense à la barre d’Omar Raddad avait été assez faible, avait retourné l’opinion publique en faisant du racisme le motif de la condamnation du jardinier. Alors que celle-ci résultait de la lourdeur accablante d’un dossier. Ne reculant devant pas grand-chose, Vergés avait assimilé Raddad au capitaine Dreyfus ! Il fut suivi par quelques intellectuels en mal de cause et par une opinion publique versatile. À la demande du roi du Maroc, le jardinier obtint une grâce présidentielle à valeur d’absolution. »

Me de Castelnau concluait son article en se projetant dans le temps :

« Jérôme Kerviel rentre en prison avec l’auréole du martyr. Gageons que, détenu modèle, il bénéficiera de remises et d’aménagements de peine, voire d’une grâce opportune. Et ce sera tant mieux, car il se sera bien battu ».

Tient donc ! Changez Jérôme Kerviel en Omar Raddad et concluez !
Comme Omar Raddad, Jérôme Kerviel ne restera pas longtemps dans les geôles de la République.
Kerviel, Omar Raddad même cinéma médiatique !

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

L'ironie et le sarcasme révèlent le vide de l'ignorance !

Le pseudo "s0hff" a posté le 21 septembre 2021 le commentaire suivant suite à mon billet intitulé : '' Entre délires obsessionnels et charlatanisme''.  

Lire la suite

L’AFFAIRE OMAR M’A TUER ; Du procès judiciaire au procès médiatique

Émilie Valmier-Rocheblave a soutenu un mémoire en Master 2 communication juridique, sociologie du droit et de la justice sur l'affaire du meurtre de Ghislaine Marchal. Volontairement, la soutenante ne débat pas sur la culpabilité ou l'innocence de Omar Raddad mais se concentre exclusivement sur les aspects médiatiques de cette affaire. Je tenais à la féliciter pour l'excellence de son analyse qui lui a valu la note de 15/20.  

Lire la suite