Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Roger-Marc Moreau, le fanfaron des temps modernes.

7033 lectures

En mars 2012, sur son blog, Roland Agret avait commis un billet, puis rappelé à certains intervenants qu'il estimait que j'avais droit de réponse à l’attaque obscène de Moreau et, qu'à cette fin, il publiait mon commentaire.

Il précisait qu'il ne prenait pas position pour ou contre Omar Raddad puisque il n’avait jamais eu connaissance complète de son dossier et, comme tout le monde, il n’en avait eu que des échos et des éclats médiatiques, principalement orchestrés sur un mode d’opérette par « le criminaliste ».
Il invitait ses lecteurs à visiter mon site où ils trouveraient toutes mes analyses et arguments d’enquête.
J'avais posté, suite à son article, le commentaire suivant :

"Pour connaître la vraie personnalité de ce fameux Moreau, il y a bien évidemment votre blog qui démontre les turpitudes de celui que chacun s’accorde à dépeindre comme un charlatan. Il semble que ce Môssieur n’apprécie pas ceux qui le contrent, arguments à l’appui. Je suis de ceux-ci. Je n’ai que mépris pour ce genre de personnage, qui abuse celles et ceux, en détresse morale, qui se raccrochent à un espoir. Espoir toujours déçu en raison de l’indigence et la partialité de ses prétendues contre-enquêtes qui ne s’embarrassent pas de scrupules. J’ai d’ailleurs invité le seigneur de la contre-enquête à produire les pseudos-actes qu’il a effectués, sur mon site : http://omarlatuee.free.fr Il serait convenable que mes lecteurs en soient informés pour juger de leurs pertinences (mais comme je détiens les copies je doute qu’il s’y aventure). Vous noterez qu’il n’aura pas réussi à enfumer la Justice puisque ses racontars du café du commerce ont été rejetés par toutes les hautes instances judiciaires. J’invite aussi les personnes qui veulent en savoir un peu plus long sur cet individu et ses méthodes à lire l’ouvrage de Guy Hugnet (AFFAIRE RADDAD – Le vrai coupable) et le mien (OMAR L’A TUÉE – Vérité et manipulations d’opinions). Vous découvrirez le vrai visage de Moreau ! Surprenant ».

Mon invitation à communiquer les preuves de ses prétendus actes n'aura pas été suivie d'effet. Il est vrai que les produire l'aurait ridiculisé davantage !

annee2012.jpgCe personnage avait fait, à grand renfort de publicité, de 2012 "l'année Omar Raddad". Nous sommes en 2014 et "Monsieur Soleil" s'est encore lamentablement planté. Le robinet financier serait-il tari ?
Il faut admettre que pour un criminaliste d'opérette sans diplôme il n'y a rien de plus normal !
Le matamore devait même révéler des vérités qui fâchent. Allez courage ! Mais il est plus facile pour un inculte de salir ses contradicteurs que de rendre public sa brillante "enquête".

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Brice Brice ·  08 février 2014, 11:02

Ce monsieur ne peut plus être "détective", pourquoi ?
Alors il s'est décrété "criminaliste", sans diplôme bien entendu et pour cause, ce diplôme n'existe pas ! Je me suis bien attardé sur son site internet...A mourir de rire et de honte pour lui.

Georges Cenci Georges Cenci ·  10 février 2014, 05:56

@Brice : Bonjour.

Il faudrait peut-être lui demander via son blog mais ce Môssieur ne répond pas.
Cet individu ne manque pas de toupet quand il écrit sur son site que, je cite : « si vous êtes accusé à tort ou partie civile ou si vous êtes victime d'un dysfonctionnement majeur de l'institution judiciaire vous avez la possibilité, sous réserve d'acceptation, de bénéficier de l'assistance bénévole du criminaliste Roger-Marc Moreau ».
C'est fantastique ! Mais ne pousse-t-il pas le bouchon un peu loin quand il parle d'assistance bénévole. Les gogos qui se laisseront avoir n'auront pas remarqué que tout cela est « sous réserve d'acceptation ».
Moreau bénévole au grand cœur. Comique va !
Ses déboires judiciaires lui auraient-ils laissé le temps d'étudier le Droit ? Vous ne savez peut-être pas mais ce personnage aspirait à être magistrat. Oui, c'est comme je vous le dis ! Posez lui la question sur son site et demandez lui pour quelles raisons il ne pouvait hors ses prétendus diplômes juridiques intégrer l’École Nationale de la Magistrature. Bien évidemment j'en connais la raison. Plaisantin va !
A mourir de rire comme vous dites ! Sauf que, lorsque des personnes se raccrochent à ce genre de personnage ils y laissent des plumes et leurs derniers espoirs, je trouve cela déplorable.
Très cordialement

Brice Brice ·  10 février 2014, 17:18

Je vous remercie pour votre réponse et c'est vrai que pour les victimes cela doit être terrible.
J'ai lu par exemple sur le blog renée leprince qu'il avait encaissé plus de 18000 euros pour une enquête qualifiée de fantaisiste par la famille.
C'est terrible pour des gens en perdition.
Pour lui poser des questions, difficile, il ne répond qu'à qui il veut et surtout si cela va dans la flaterie pour lui.
J'ai lu aussi qu'il a été condamné à plusieurs reprises, peut-être la cause de son désistement de "détective" ?
C'est pour cela qu'il s'est inventé un "brevet de criminaliste" !
Très cordialement

Michel Chauzy Michel Chauzy ·  20 février 2014, 01:19

Ces "agents de recherche" peuvent faire oeuvre utile mais très, très rarement.
Dans la majorité des cas, ils abusent de la crédulité de leurs clients et de la Justice.
Car ces gens enquêtent uniquement dans le sens voulu par leur client.
Et c'est bien le problème.
S'ils découvrent des faits qui vont à l'encontre des souhaits de leur client, il ne les divulguent pas.

Je me doutais bien que "l'année Omar Raddad" serait bidon, comme le reste des arguties de ce personnage.
J'ai eu à faire à lui.
En mars 2000 il clamait dans la presse que l'abbé Maurel, violeur d'enfants de dix ans était innocent. Il avait soi-disant mené deux ans d'enquête... exclusivement auprès des amis du curé, au bistrot du coin.
C'est réducteur comme "recherche de vérité".
En effet s'il avait interrogé n'importe quel quidam dans les rues du village de Mur-de-Barrez, il aurait été édifié sur le passé pédophile de notoriété publique de son client !
Quand le procès d'Assises a mal tourné pour le violeur, Roger-Marc Moreau a foutu le camp. Il a disparu, au moment crucial de témoigner devant les Assises de l'Aveyron au prétexte d'un malaise de son épouse a dit l'assesseur revenu bredouille de la salle des témoins.
Je vous rassure ils dinaient ensemble le soir même au même resto que moi !
Son acolyte de l'époque (son pire ennemi aujourd'hui) est venu témoigner. Il n'avait rien à dire mais, au moins, il est venu.
Le curé a pris dix ans de réclusion criminelle. C'était pas cher payé.
Dans le CV des deux sus-nommés vous chercherez vainement l'affaire de l'abbé MAUREL.
Ils l'ont pudiquement oubliée.

Georges Cenci Georges Cenci ·  21 février 2014, 07:08

@Michel Chauzy : Bonjour.
L'héroïque Moreau qui a déguerpi pour ne pas témoigner !
Vous lui accorderez cependant des circonstances atténuantes car à l'époque il n'était qu'un quelconque détective privé.
Quoique ! Il exerçait illégalement mais il exerçait depuis des années puisque lors de son premier exploit qui lui a valu de connaître mes collègues bourguignons et de répondre de ses actes devant la justice, il venait d'avoir 18 ans : comme la chanson de la regrettée Dalida.
Vous noterez aussi que le président des assises, de par son pouvoir discrétionnaire, s'est passé de son témoignage et ne l'aura pas fait rechercher pour qu'il témoigne.
Aujourd'hui, cette dérobade ne se reproduirait plus car sa nouvelle auto proclamation-intronisation de criminaliste le lui interdirait. C'est sérieux dites donc un criminaliste !
Nombreux sont ceux qui arborent ce titre pompeux qui ne repose sur rien de concret.
Bien sûr, il y a des magistrats, des avocats, des criminologues, des policiers et des gendarmes criminalistes mais Moreau n'est que l'archétype de l'individu qui n'a aucune compétence pour y prétendre.
Les enquêtes de Moreau on connaît ! Elles n'ont aucun rapport avec ce qu'exige la justice : le sérieux et la rigueur. La justice n'a que faire de textes non signés, non authentifiés recueillis au café du commerce ! Spécialité du sieur Moreau.
Bon, assez ironisé sur ce personnage.

Je vous remercie d'avoir posté ce témoignage qui démontre à l'évidence la personnalité trouble de cet individu.

Il est vrai qu'il convient aussi de diffuser autant que faire se peut ses méthodes pour éviter qu'il ne berne d'autres victimes potentielles ; comme l'a démontré notamment Guy Hugnet dans son remarquable ouvrage.

Cordialement.

Marjenka 2 Marjenka 2 ·  18 mars 2014, 19:06

@Brice :

Roger-Marc MOREAU, scolarité = niveau 3 ème.

Situation actuelle : liquidation judiciaire par jugement du TGI de Chalon s/Saône (71)
Autrement dit : plus le droit d' exercer sous le titre de "détective privé"...

Cherchez l' erreur ...

Fabien Fabien ·  08 avril 2014, 23:56

Bonjour M Cenci

Vous indiquez sur ce blog que l'expertise des sédiments permet de conclure que Omar Raddad s'est rendu sur la scène de crime dans un temps très court avant le meurtre. Or l'expert lui même à la barre à précisé que "La poussière est tellement commune à tous les chantiers que ces prélèvements n’apportent aucune particularité". Qu'est ce qui vous permet, sur la base de l'expertise, d'être plus affirmatif que l'expert ?

Merci par avance pour votre réponse.

Georges Cenci Georges Cenci ·  12 avril 2014, 09:59

Bonjour.

Le juge d'instruction avait, notamment, assigné à l'expert le mission de rechercher sur les vêtements et chaussures de l'inculpé, Raddad Omar, les éventuelles traces de poussière provenant de la cave de la villa « La Chamade » de Mougins, lieu du meurtre. (Voir expertise en ligne sur ce site).

A la lecture du rapport d'expertise il ressort que l'expert a eu à examiner et éventuellement à corréler entre eux des traces faisant l'objet de scellés qui lui avaient été remis. Il n'a  jamais eu pour mission de se rendre sur un autre lieu pour y effectuer des prélèvements pour les comparer avec ceux qu'il avait à examiner.

Alors pour quelles raisons suis-je plus affirmatif que l'expert ? Parce que je me réfère à des pièces de la procédure qui démontrent et cela a été arrêté par la Cour de révision des condamnations pénales que, dans un temps voisin du meurtre, Raddad s'est rendu dans cette cave. Cela n'avait pas échappé à l'avocat général, Laurent Davenas, qui avait développé ses observations devant la Cour de révision, le 17 octobre 2002. Vous avez aussi sur ce site la possibilité de lire ces observations et l'arrêt de rejet de la Cour de révision.

Pourquoi donc suis-je affirmatif ! Comme vous n'avez certainement pas lu mon ouvrage (Il est pourtant en lecture libre sur ce site !) je vais développer in extenso ce que j'ai écrit (pages 128 et suivantes) : 

« Les traces de sédiments. Raddad, qui maintient devant le juge d’instruction ne pas être descendu à la cave depuis au moins deux mois, ment. Mais ce n’est qu’un mensonge qui s’ajoute aux autres. Nous en aurons eu l’habitude depuis le début de cette affaire. Toutefois, ces sédiments retrouvés sur les semelles attestent, de toute évidence, qu’il s’était rendu depuis peu au sous-sol. Il faut, pour s’en convaincre, les examiner de près ces semelles. On se rend alors compte qu’elles sont totalement usées et lisses, et l’on comprend pour quelle raison le laboratoire n’a détecté aucune trace de terre ou d’herbe pouvant provenir de la propriété de Francine Pascal. Les analyses scientifiques retrouvent des sédiments de la cave malgré les travaux de jardinage et notamment d’arrosage qu’il dit avoir effectués le dimanche. La preuve scientifique est cette fois précise. Tous les détails sont suffisamment explicites et en phase avec la déclaration de son épouse, pour admettre que ma conclusion n’est pas née de mon imagination. »

J'espère avoir répondu à votre question et vous prie de croire à mes sentiments les plus cordiaux

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

L'ironie et le sarcasme révèlent le vide de l'ignorance !

Le pseudo "s0hff" a posté le 21 septembre 2021 le commentaire suivant suite à mon billet intitulé : '' Entre délires obsessionnels et charlatanisme''.  

Lire la suite

L’AFFAIRE OMAR M’A TUER ; Du procès judiciaire au procès médiatique

Émilie Valmier-Rocheblave a soutenu un mémoire en Master 2 communication juridique, sociologie du droit et de la justice sur l'affaire du meurtre de Ghislaine Marchal. Volontairement, la soutenante ne débat pas sur la culpabilité ou l'innocence de Omar Raddad mais se concentre exclusivement sur les aspects médiatiques de cette affaire. Je tenais à la féliciter pour l'excellence de son analyse qui lui a valu la note de 15/20.  

Lire la suite