Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Expertise sur les vêtements de l'inculpé et le chiffon

4274 lectures

Vous trouverez ici, sous forme d'images "cliquables" en diaporama (et en .pdf à télécharger en annexe de cet article) une reproduction de l'expertise sur les vêtements portés par l'inculpé et le chiffon réalisée par le laboratoire Serma.

Il a été volontairement passé sous silence les méthodes, moyens et matériels utilisés par les experts ainsi que leurs démarches pour parvenir à les réaliser. Ces descriptions et explications souvent longues et complexes n'apporteraient aucune clarté à la compréhension.

1.jpg
2.jpg
4.jpg
5.jpg
6.jpg
7.jpg
8.jpg
9.jpg
10.jpg
11.jpg
12.jpg
13.jpg
14.jpg
15.jpg

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

dimitri dimitri ·  08 octobre 2014, 12:51

De pots de fleurs...expertise de Monsieur Grafeilles du 28 janvier 1992. PAGE 7 commentaires-3
Sur les divers vétements et autres...

Dans la cave il y a des pots de fleurs comme l'avait bien dit Omar qui ne s'avait plus si il était descendu pour la dernière fois dans la cave 2 mois avant le meutre ou 2 semaines pour y déposer des pots de fleurs...et donc qu'il se pourrait que de la poussière soit restée attachée à ses chaussures (si c'est 2 semaines)

Conclusion page 10...sur le pantalon pas de correspondance de laine de verre entre les relevés du pantalon de Omar et les prélèvements de la cave.
Cepedant et à l'état de traces une corrélation avec le sédiment prélevé dans la cave...traces, donc faible.

Rapport d'autopsie du 21 juillet 1991...

Peignoir maculée de sang au niveau du cou...épaules...d'ou, pas évident de tuer de la sorte (autant de sang) sans prendre une goutte de sang...sur un vétements.

Des blessures laissant voir le crane, énormément de plaies, plaies de 10 cm au niveau du cou...Enfin une multitudes de plaies, grandes ou petites...qui me font dire que tout cela sans qu'il n'y ait aucune traces sur les vétements RETROUVé par la police et non lavés...VRAIMENT mes doutes augmente.

Ok, il y a la conclusion. Aucun des coups portés à Madame Marechal n'est immédiatement mortel. par contre ils le sont après une agonie certaine...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À Voir Également

Violation de domicile et violation du secret de l'instruction

Pour avoir lu en son temps Paris-match ; vous savez "le poids des mots, le choc des photos", un passionné de l'affaire Omar Raddad m'a posé dernièrement une question sur les possibilités d'accès au sous-sol, autrement appelé "cave". Je lui ai promis de mettre mon explication en ligne.  

Lire la suite

Les fourberies de Omar Raddad

Vous qui suivez cette affaire depuis 26 ans avez toujours en mémoire les rebondissements ourdis par la Défense de Omar Raddad (Cf. Chapitres VII & VIII de mon livre) qui s'est déconsidérée en s'associant avec des arsouilles. Tous ont fait le buzz médiatique avant de sombrer dans le ridicule ...qui ne tue plus depuis longtemps et l'autorité judiciaire les classait sans suite. Parmi ces balivernes grotesques une aura défrayé la chronique car elle était de taille : Omar Raddad a été entendu par les gendarmes sans interprète.  

Lire la suite