Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Expertise sur le taille-haie

2322 lectures

Vous trouverez ici, sous forme d'images "cliquables" en diaporama (et en .pdf à télécharger en annexe de cet article) une reproduction de l'expertise sur le taille-haie réalisée par le laboratoire Serma.

Il a été volontairement passé sous silence les méthodes, moyens et matériels utilisés par les experts ainsi que leurs démarches pour parvenir à les réaliser. Ces descriptions et explications souvent longues et complexes n'apporteraient aucune clarté à la compréhension.

1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg
6.jpg

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

ragip ragip ·  18 février 2018, 09:32

Bonjour,

Passionnant site !

Une question et une remarque concernant l'expertise du taile-haies :

- La question : la conclusion du rapport précise "la mise à disposition d'un échantillon sanguin de la victime permettrait d'établir une comparaison des empreintes VNTR Béta-globines". Donc si je comprends bien, de prouver la présence du sang de la victime sur le taille-haie ? Du coup qu'en est-il du rapport d'expert de cette comparaison ? (pardon s'il se trouve ailleurs sur votre site)

- La remarque, toujours dans la conclusion du rapport : "Le scellé (...) a produit de l'ADN animal ; on ne peut exclure formellement qu'il ne s'agisse pas de sang humain". La double négative est curieuse ici, s'agit-il d'une faute de grammaire ? J'imagine que les experts voulaient dire qu'il était possible que cet ADN animal soit humain ?

Merci.

Georges Cenci Georges Cenci ·  20 février 2018, 16:42

Excellentes questions.
La première concerne la mise à disposition d'un échantillon sanguin de la victime. Je n'ai pas l'ordonnance du juge et pour être franc avec vous, je ne me souviens pas si le juge d'instruction avait fait transmettre à cet expert un échantillon du sang de Mme Marchal. Je ne manquerai pas de revenir vers vous si je retrouve cette pièce du dossier.
Quant à l'ADN produit sur le taille-haie, effectivement cette double négation est curieuse. Je me souviens en avoir parlé avec l'expert qui m'avait confirmé qu'il pouvait s'agir de sang humain.
Avec les progrès de la science dans le domaine de la biologie moléculaire nous aurions eu, si les faits s'étaient passés aujourd'hui des éléments de réponse qui ont fait défauts dans ce dossier.

Emily Emily ·  25 janvier 2020, 19:40

Bonjour, je reviens sur le commentaire de "ragip", je me suis posée exactement la même question concernant les expertises sur le taille haie avec la comparaison sanguine de la victime, il aurait été très utile que ces expertises complémentaires soient faites, grâce a cela plus de doute sur l'arme du crime..

Georges Cenci Georges Cenci ·  05 février 2020, 15:48

Bonjour Emily.
Comme je l'ai écrit à "ragip" et malgré ma recherche dans mes archives je n'ai pas retrouvé une ordonnance du juge d'instruction commettant l'expert qui sollicitait l'envoi d'un échantillon du sang de Mme MARCHAL. Les ordonnances sont du domaine exclusif du juge d'instruction. Peut-être l'a-t-il rendue, en tout cas je ne possède pas une archive. Et il est vrai que si nous avions cette comparaison de l'ADN de Ghislaine MARCHAL avec celui retrouvé sur le taille-haie cela aurait enlevé toute équivoque.
Quant à une photo plus nette de l'interrupteur, je vous concède que ce n'est pas net mais je n'ai rien retrouvé de mieux. Le juge d'instruction l'évoque au début de la page 3 dans son procès-verbal de transport de justice du 18 février 1992. J'en parle également et notamment à la rubrique QUESTIONS/RÉPONSES : Que fait Ghislaine MARCHAL après le départ de son agresseur.
Bien cordialement

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À Voir Également

Violation de domicile et violation du secret de l'instruction

Pour avoir lu en son temps Paris-match ; vous savez "le poids des mots, le choc des photos", un passionné de l'affaire Omar Raddad m'a posé dernièrement une question sur les possibilités d'accès au sous-sol, autrement appelé "cave". Je lui ai promis de mettre mon explication en ligne.  

Lire la suite

Les fourberies de Omar Raddad

Vous qui suivez cette affaire depuis 26 ans avez toujours en mémoire les rebondissements ourdis par la Défense de Omar Raddad (Cf. Chapitres VII & VIII de mon livre) qui s'est déconsidérée en s'associant avec des arsouilles. Tous ont fait le buzz médiatique avant de sombrer dans le ridicule ...qui ne tue plus depuis longtemps et l'autorité judiciaire les classait sans suite. Parmi ces balivernes grotesques une aura défrayé la chronique car elle était de taille : Omar Raddad a été entendu par les gendarmes sans interprète.  

Lire la suite