Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.
«En 1894 on condamnait un jeune officier parce qu’il avait le seul tort d'être juif ; en 1994 on condamnait un jeune jardinier qui avait lâchement tué une femme âgée sans défense. En 1906 Alfred DREYFUS fut réhabilité alors que Omar RADDAD est un condamné définitif. Un était innocent, l'autre est coupable ». - Georges Cenci

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tenue correcte exigée

7961 lectures

Avant que ne me soit reprochée une quelconque censure, je tiens à définir quelques règles simples concernant la publication des commentaires des visiteurs de ce site Internet. A l’origine de cet article, la réception la semaine dernière de deux interventions de l’un d’entre eux, un certain « Openstar » dont voici les propos tels que je les ai reçus, sans y apporter de correction.

Le premier :

« Tout est bon pour se faire du pognon...mêmealler contre l evidence que la justice française est lamentable et partialle. Votre livre est a son image. » ;

puis le second trois jours plus tard :

« Quelle honte ! Vous ne publiez que les commentaires qui vous arrange, pitoyable ».

Il ne vous aura pas échappé que le meurtre de Ghislaine Marchal est un sujet sur lequel on polémique depuis vingt ans à cause de la désinformation avocato-médiatique.
D’après ce que l’on peut lire ici ou là, plus de la moitié de la population française est persuadée de l’innocence d’Omar Raddad. Et les débats avec l’autre courant de pensée sont parfois houleux.

tce.jpg

Mettre à la disposition du public une information la plus objective possible - extraite du dossier de l’information judiciaire et des arrêts faisant autorité sur cette affaire - et y ouvrir un espace de discussion où les visiteurs peuvent intervenir et exprimer leur opinion, même opposée à mes convictions, est une décision mûrement réfléchie.
Je savais pertinemment qu’elle allait provoquer des excès. Mais je ne veux pas que le site http://omarlatuee.free.fr devienne un défouloir pour crier sa haine de la justice et de ceux qui la servent. Il se veut au contraire un espace de tolérance et d’échanges sans acrimonie, sans haine et sans violence.
Je m’efforce de répondre à tous les commentaires, anonymes ou signés, en mettant un point d’honneur à parapher de mon identité tous les textes que je suis amené à partager sur le Web et ailleurs. Je réagis également et surtout aux interventions argumentées dignes d’intérêt.
Le visiteur a parfaitement le droit d’être en désaccord avec les opinions développées sur ce site Internet, mais à partir du moment où son message franchit les limites de la correction, je me refuse d’y apporter la moindre attention et ne le publie pas. De même lorsqu’il comporte des attaques personnelles dépourvues de tout fondement et dépasse allègrement les limites de la vulgarité ; le tout sous couvert d’un anonymat protecteur d’une lâcheté que je dénonce.

Cet « Openstar » sait désormais dans quelle catégorie de visiteurs il est classé. Libre à lui de nous rendre à nouveau visite afin d’argumenter et développer ses idées en des termes plus corrects et d’exposer les raisons qui le pousse à dénigrer non seulement la justice de notre pays, mais également les ouvrages qui la défendent. Si, bien entendu, cela a un rapport avec le meurtre de Ghislaine Marchal...
Et surtout qu’il ne se trompe pas, je ne suis pas dans le camp des censeurs.

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

sodi sodi ·  30 juillet 2013, 13:45

Puisque cette affaire est classée et que tous les recours sont épuisés, je m'interroge sur l'opportunité de faire vivre un tel site en donnant la parole à des citoyens lambda comme moi. Je ne connais de cette affaire que ce que l'ensemble de la presse - (la meilleure et la pire) - a publié ; c'est à dire pas grand chose. Quel intérêt de venir ici faire valoir son point de vue, qui se veut le bon, et d'alimenter un débat évidemment stérile. Qui est disposé à changer d'avis, que ce soit à la lecture du commentaire d'un adepte de l'éternelle théorie du complot ici dirigée contre un pauvre immigré ou du commentaire d'un citoyen admettant la culpabilité ?. Vous n'en finirez jamais et encore une fois, je ne vois pas l'intérêt des "commentaires" sur l'affaire. Je me laisserai aller en revanche à un commentaire sur votre site que je trouve remarquable essentiellement en raison des éléments factuels que j'y ai découvert.

Georges Cenci Georges Cenci ·  03 août 2013, 07:13

@sodi : Bonjour. Il y a de nombreuses affaires classées dont on ne cesse de parler... souvent, trop souvent à tort et à travers. Pour n'en citer que deux : Dominici et Ranucci. Elles datent ! Je ne suis pas un spécialiste de ces deux dossiers mais je suis persuadé que des milliers de pages y sont consacrées sur Internet.
Alors, pour quelle raison jetterais-je ce site d'informations aux oubliettes ?
Vous êtes venu y lire quelques informations et rien ne vous obligeait à commenter. Tous les sites sérieux admettent les commentaires, plus rares sont les « administrateurs » à répondre.
Il est de votre droit d'estimer que les commentaires n'ont pas leur place sur ce site ; je ne partage pas votre point de vue car certains sont riches d'enseignement. Je les estime même utiles lorsque leurs auteurs s'interrogent sur un point de détail et attendent une réponse de ma part.
Mais vous avez raison, je n'en finirai jamais. Bien que l'intensité des interventions soit à la baisse (le dernier commentaire sur ce site remonte au mois d'avril 2013) la fréquentation du site est toujours suivie alors que l'actualité sur le sujet est en hibernation faute... d'éléments nouveaux !
Très cordialement.

sodi sodi ·  07 août 2013, 11:55

Bonjour
Ne jetez surtout pas ce site aux oubliettes ... il est une mine d'informations sérieuses et je mesure bien la somme de travail qu'il vous a demandé et vous demande encore.
Aprés tout rien ne m'oblige à lire les commentaires ...
trés cordialement

Hervé Hervé ·  21 décembre 2013, 14:45

Bonjour -Je dirais en parlant de ce blog "Du beau travail"

Georges Cenci Georges Cenci ·  23 décembre 2013, 11:41

@Hervé : Bonjour.
J'accepte bien volontiers votre appréciation. Certains vont penser que vous êtes de connivence et que vous me passez la pommade !
Merci de faire connaître ce site à votre carnet d'adresses tout au moins à vos correspondants intéressés par ce type d'information.
Très cordialement

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

L'AFFAIRE DUPONT DE LIGONNES : la secte et l'assassin

Guy Hugnet, journaliste spécialisé dans les enquêtes scientifiques et les affaires criminelles, collabore au Point et à Sciences et Avenir. Il est l'auteur de plusieurs livres, dont psychotropes : l'enquête et Affaire Raddad : le vrai coupable (l'Archipel, 2011 et 2015)  

Lire la suite

tronfig.jpg

TRON/RADDAD : les méthodes ambiguës de la Défense

Les médias qui couvrent le procès devant la cour d'assises de Seine-Saint-Denis de Georges Tron et Brigitte Gruel pour viols et agressions sexuelles sur deux plaignantes rendaient compte à leurs lecteurs que le président de ladite cour considérant que la sérénité des débats n'étant plus assurée et ayant été mis en cause sur twitter renvoyait le dossier à une session ultérieure. Que s'est-il donc passé ? Pour quelles raisons la cour d'assises aura cédé aux demandes de renvoi de la défense ? C'est assez rare pour être souligné.  

Lire la suite