Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chapitre XI, extrait n°35

3017 lectures

Manipulations d'opinions ; toujours !

(...la suite)
Après onze ans de mensonges, de calomnies en tout genre et de complaisance médiatique, le 20 novembre 2002, les juges de la Cour de cassation rejettent la demande en révision.

coupable.jpgLa décision de la plus haute instance judiciaire française – reproduite en annexes – confirme que l’affaire Omar Raddad n’a jamais été une erreur judiciaire : mythe créé en la circonstance puis entretenu par les avocats successifs de la défense lesquels ne trouvant aucune faille dans l’enquête se sont servis de certains médias complaisants voire complices pour tenter de discréditer les institutions et les hommes probes qui les servent.

© Editions l’Harmattan

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

ORmensonge.gif

Chapitre XI, extrait n°34

Manipulations d'opinions ; toujours ! (...la suite) Quelle vérité s’imposera après tant d’élucubrations en tout genre et de contrevérités anarchiques constituées au fil des ans, pendant l’enquête et l’information judiciaire ; avant, pendant et après le procès ; pendant et après le pourvoi en cassation et son rejet ; avant et pendant le pourvoi en révision, par : les conférences publiques et de presse, tenues par les comités de soutien, local et national ; les innombrables articles de presse ; les émissions radiophoniques et télévisées à sensation ; les publications de livres par l’un des avocats du condamné, des journalistes, experts ou prétendus tels en écriture … ?

Lire la suite

theorie_verges.jpg

Chapitre XI, extrait n°33

Manipulations d'opinions : toujours ! (...) Comment puis-je relater l’histoire d’un crime sans faire état de la gravité des allégations publiées par l’Immortel et de l’argumentation de la partie civile pour poursuivre ses excès ! Je reprendrai donc, dans ses grandes lignes, cette requête qu’il me semble opportun d’exposer au lecteur, qui n’est pas nécessairement un fidèle du Figaro.

Lire la suite