Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Je tiens tout d'abord à vous féliciter

1934 lectures

Bonjour Monsieur,
Je tiens tout d'abord à vous féliciter pour votre site internet qui a le mérite de remettre les pendules à l'heure au sujet de cette affaire.
Même si elle n'a pas autant été médiatisé en Suisse, elle a quand même largement traversé les frontières, peut-être pas autant que l'affaire du petit Gregory ou celle de Fourniret, mais nous en avons eu de sérieux échos.

Je suis l'administrateur d'une page Facebook concernant les énigmes de l'histoire, ainsi que le propriétaire d'un site internet traitant de Jack l’Éventreur, et cette affaire a commencé à m'intéresser par le biais d'une émission que je ne citerai pas. Bien entendu, celle-ci s'attardait plus aux zones d'ombres qu'au meurtre sordide en tant que tel. C'est peut-être aussi ce qui m'a attiré, notez bien !

J'ai parcouru beaucoup d'articles de journaux, de pages internet, de reportages et de témoignages afin de me faire une idée bien précise du cas, et je vous l'avoue humblement que je doutais un peu de la culpabilité de cet homme. Mais lorsque je me suis penché sur votre site internet, je fus purement et simplement scotché. Non seulement par rapport aux informations que beaucoup s'était gardé de dévoiler, mais aussi par vos prises de position sur le regard partial de la presse. Quand aux inexactitudes émanant des avocats de la défense, qui ont osé distiller de pareilles absurdités, c'est d'ailleurs tout simplement un scandale.

Au terme de la lecture de votre site, je n'avais plus aucun doute sur la nature coupable du suspect. Tout était clair, précis, extrêmement concis et rigoureux. Je vais tâcher de me procurer votre livre (si j'arrive à le trouver en Suisse, car on n'est pas rapide, ici.... je plaisante bien sur !).

omar_livre.jpg
En tout cas, je me réjouis qu'il y ait encore des gens comme vous dans ce bas monde pour rétablir les faits dans leur contexte et surtout pour avoir oser défier la montagne journalistique qui pollue de plus en plus la liberté d'expression et manipule les pensées en déversant des flots de partialité et d'inepties. Je salue également votre courage d'avoir surmonté les hordes de journalistes et de pseudos sympathisants, qui ont certainement dû tenter de vous déstabiliser par tous les moyens. Je salue l'énergie dont vous avez fait preuve pour démontrer à tous ces incrédules que votre enquête a été faite en respectant la strict éthique de la justice, de la loi et des hommes. Car il est probable que d'autre n'aurait pas supporté la pression de cette enquête. En un mot, vous êtes un exemple de courage et d'honnêteté. BRAVO Monsieur.

Ce que je trouve quand même ahurissant, c'est le peu d'impact médiatique que votre livre a suscité. A croire que cela doit faire mal de devoir avouer ses erreurs ! Mais surtout ce que je trouve aberrant, c'est le manque de respect que ces gens ont eu pour la victime. On ne parlait que de l'accusé, mais tout le monde se foutait comme de l'an 40 de Ghislaine Marchal, que l'on reléguait au 2e plan comme une vulgaire paire de chaussette.

Je souhaiterais apporté une très modeste collaboration à ce gigantesque édifice que vous avez construit en vous citant, ainsi que votre livre, dans ma prochaine petite chronique sur Facebook. Si vous ne le souhaitez pas, je n'irai pas à l'encontre de votre décision, bien entendu.

Je vous remercie de m'avoir lu et j'espère sincèrement vous rencontrer une fois dans ma vie. Je vous adresse mes meilleurs salutations depuis le pays de la fondue au fromage, du chocolat et des pendules à coucou....!

H. P.
Neuchâtel (Suisse)

Georges Cenci

Administrateur : Georges Cenci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Jean Marie Jean Marie ·  28 juin 2011, 00:01

Cher Monsieur Cenci,

Je viens donc de recevoir ce jour Lundi 27 Juin, votre ouvrage que j'ai commandé avec mes économies... dans la boîte aux lettres autour de 12H30, et que j'ai reposé après l'avoir lu d'une traite avec quelques pauses, à 20 heures plus ou moins...
Je suis tout simplement stupéfait et abasourdi, il me fallait des preuves, des faits et rien que des faits pour appuyer ce que j'avais comme doutes originels au départ de cette affaire, vous avez été au-delà de ce que j'attendais.

N'ayant pas eu accès au dossier comme nombre de personnes, et cela est normal, et n'ayant comme matière que les journaux, émissions de télévision, radio, et autres livres relatant cette affaire, cela ne suffisait pas, cela ne suffisait plus...
J'ai suivi ce drame, et je l'ai toujours suivi que ce soit en pointillés, ou en continu selon les informations distillées par les médias.
Je ne me suis jamais contenté d'un seul avis et ce en toute chose, que ce soit dans ma vie personnelle ou professionnelle, j'aime à entendre TOUS les avis, les confronter, les mettre en opposition, je suis ainsi, je ne me contente pas d'une seule couleur... je suis aussi exigeant et conciliant en même temps...

Je n'ai jamais entendu un autre son de cloche sur cette affaire, je n'ai jamais entendu "Pourquoi Omar Raddad ne serait-il pas coupable finalement ?"
Toujours les mêmes acteurs au devant des télévisions pour alimenter ce que vous appelez dans l'un de vos chapitres "La manipulation d'opinions" (Et qu'elles sont nombreuses ces manipulations encore à ce jour!) Je comprends votre devoir de réserve parfaitement pendant ces années, et que vous avez du "bouillir" intérieurement face aux spectacles télévisuels de ces "acteurs", que vous avez été touché et meurtri par le défilé grotesque devant les caméras de ces "journalistes" aussi... et que dire de la famille Marchal ?

Oui, j'avais des doutes, oui je voulais comme un contre-poison, me disant qu'un jour un livre ne relatant les faits et que les faits pouvait naître... issu d'une personne digne, franche, sans vengeance aucune...
Je dois aussi vous dire que je ne vous connaissais pas, je dois aussi avouer que je n'ai pas chercher à savoir si vous existiez, j'ai lu que vous étiez simplement cette personne qui était au premier plan pendant cette affaire (est ce le bon terme?) sans plus... vous étiez dans l'ombre, loin des spots et autres ors des médias...
Voyez, j'écris en vrac mes impressions, ne cherchez nullement une quelconque ordonnance dans mes propos, comme je l'ai dit plus haut, je suis abasourdi... et je dirais joyeusement abasourdi...
Que peut-on contrer dans votre ouvrage ? Rien.
Que peut-on nier dans ces quelques 400 pages ? Rien.
Que peut-on opposer ? Rien.
Vous apportez avec minutie, détails, les réponses à mes doutes, vous savez où vous allez, vous nous tenez la main pour pas que l'on se perde en route, et tel un joueur d'échecs, vous amenez inéluctablement, pas à pas au mat de vos adversaires (Je suis aussi amateur d'échecs, je me permets cette comparaison).
Votre livre est remarquable, non seulement vous balayez toutes les incongruités de cette affaire, en donnant des réponses définitives, mais en même temps, vous anticipez sur des doutes légitimes que peut avoir le lecteur lambda, qui n'a pas eu en main le dossier.
C'est un métier que j'aurai aimé faire, celui qui est (était ?) le vôtre.
Vous avez réussi à éloigner mes doutes, vous avez répondu à ces questions sans cesse ressassées par mille intervenants sur le net. Comme je vous le disais sur votre site, je suis à l'opposé de votre profession, je suis un acteur de théâtre, la fiction est mon travail sur un plateau, je fais croire à des sentiments, je sais que je "joue" à être quelqu'un d'autre, mon travail fini, je suis plutôt cartésien... les pieds sur terre et la tête dans le ciel...
Cela ne m'empêche pas de vous dire bien au contraire toute ma sympathie, ma reconnaissance d'avoir rédigé cet ouvrage, il est nécessaire et apporte une bouffée d'oxygène incommensurable à tous ces écrans de fumée diffusés depuis tant d'années.

C'est avec coeur et force que je vous dis MERCI, à vous et aux personnes qui ont travaillé avec vous, j'espère que votre livre ne tombera pas dans l'oubli si vite, je le garde précautionneusement entre ... La Bruyère et Montesquieu... deux auteurs que j'affectionne entre autre.
Toutes mes sincères amitiés.
Jean Marie (Un homme tout simplement amoureux de la vérité)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À Voir Également

money-1520860_640.jpg

Mme Marchal a perdu la vie pour tout au plus 700 euros !

Courriel reçu de "Fabrice", le 9 novembre 2016 :   Suite aux récents articles parus dans la presse, j'ai eu envie de me replonger dans cette "affaire" en visionnant divers programmes sur YouTube et, de fil en aiguille, au gré de mes recherches, je suis tombé sur votre site. Je viens juste de terminer votre livre. C'est un témoignage remarquable.

Lire la suite

wolves-1400819_640.jpg

Notre société médiatique cherche le buzz

Courriel de "Pierre", reçu le 5 novembre 2016. Cher Monsieur, Je vous félicite pour votre ouvrage au service de la vérité. Acquitter un coupable est aussi une erreur judiciaire. La famille de Madame Marchal a toujours été très digne et silencieuse (peut-être trop discrète ?).

Lire la suite