Omar l'a tuée

Vérité et manipulations d'opinions. Enfin une information contradictoire sur l'affaire Omar Raddad.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

(Découvrez également ICI l'intégralité de vos réactions reçues via le formulaire de contact, et les réponses que Georges Cenci y apporte.)


Liste des commentaires

1. Nath Le dimanche 19 juin 2011, 18:42, par Nath
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

Il y a un truc qui me chiffonne vraiment dans cette affaire: Pourquoi le corps de Madame Marchal a été si vite incinéré! Pas enterré, incinéré carrément...
C'est inédit quand même, après un supposé meurtre...

ouvrir le billet ...



2. Georges Cenci Le lundi 20 juin 2011, 11:19, par Georges Cenci
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

@Nath :
Après l'autopsie pratiquée par un collège d'experts, en l'espèce 3 médecins légistes, ce qui est fort rare, le juge d'instruction décidait, après leur rapport, que le corps pouvait être restitué à la famille. Il n'y a là rien d'exceptionnel puisque conforme aux Codes de procédure pénale et de procédure civile. C'est moi-même qui rédigeais le procès-verbal aux fins d'inhumer que je remettais à l'officier de l'état-civil de la commune de Mougins.
Le corps était remis à la famille. La cérémonie religieuse était organisée le 1er juillet et ce n'est que le 3 juillet 1991 qu'il était incinéré. Il n'y a là aucune précipitation et tout cela est conforme à toutes les suites d'autopsies auxquelles j'ai assistées au cours de ma carrière.

Alors pourquoi le corps a-t-il été incinéré ? La réponse est dans mon livre que vous n'avez certainement pas lu.
En voici un extrait : " Pour avoir lu dans la presse un article lamentable - un de plus - sur la crémation du corps de Ghislaine Marchal, je m’attendais à une question ayant trait aux suites de l’autopsie. Rien. Désespérément rien. Il aurait pourtant été intéressant que la cour et les jurés, qui ont pu lire dans les médias que la famille avait rapidement fait incinérer le corps de la défunte, aient une explication. Pour ceux qui s’interrogent toujours sur ce détail polémique, je peux apporter cette précision. Lorsque j’ai effectué la première perquisition à La Chamade, j’ai découvert au coffre un testament intitulé : "Dernières volontés" signé Ghislaine Marchal de Renty et daté du 18 février 1990. Le substitut du procureur de la République de Grasse était présent lorsque j’ai trouvé cet écrit. Il a pu comme moi le lire et constater que Mme Marchal désirait, je cite :
- « Un enterrement religieux et intime, puis être incinérée, laissant à son fils Christian le soin de jeter ses cendres où il le décidera. »
J’ai souvenir que c’est le substitut Thierry Montfort qui a remis ce document à Christian Veilleux. D’autres décisions de la défunte dont je me souviens étaient mentionnées. Elles ne concernaient que son fils et sa petite-fille, Alexandra. Je peux vous affirmer qu’on ne peut douter des liens affectifs qui existaient entre Christian Veilleux et sa mère. La datation de cet écrit n’est autre que la date anniversaire de la naissance de Mme Marchal ; autre signe fort de la sincérité de ce qui était écrit. Mais cela ne regarde que ses proches. Les obsèques de Ghislaine Marchal ont eu lieu à Mougins le 1er juillet 1991 soit trois jours après la nécropsie. Et ce n’est que le 3 juillet au matin qu’a eu lieu la crémation en présence de son fils et de son beau-frère, le bâtonnier Bernard Du Granrut. Quelle hâte n’est-ce pas ! Quelle bassesse d’oser dire et écrire que la famille s’était empressée de faire incinérer le corps ! L’ignorance en la matière est bien regrettable, car elle est diffamatoire et touche à l’honneur d’une famille.
Si je me réfère à toutes les affaires criminelles que j’ai connues, le délai entre l’autopsie et l’incinération de la victime est tout à fait comparable. Il n’est en rien exceptionnel dans la mesure où dès l’autorisation du juge d’instruction, le corps est remis à la famille qui prend ses dispositions pour les obsèques. Ce qui a été le cas dans ce dossier."

Cela n'a donc rien d'inédit et ce n'est pas un supposé meurtre. C'est un meurtre ! Et la victime c'est Ghislaine Marchal, ce n'est pas Omar Raddad !

ouvrir le billet ...



3. Jean Marie Le mercredi 22 juin 2011, 15:47, par Jean Marie
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

Bonjour, j'aimerais me procurer votre livre, mais j'ai vu que sur certains sites son prix est assez cher, (30euros en moyenne) Moi qui suis au rsa... En vendez-vous de votre côté ? Merci beaucoup.

ouvrir le billet ...



4. Jean Marie Le mercredi 22 juin 2011, 18:32, par Jean Marie
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

Bonjour, Je désirerais avoir un éclairage supplémentaire sur cette affaire. Je n'ai pas encore lu le livre de George Cenci.
Sait on plus ou moins, ce que faisait la victime dans la cave ? Pourquoi y était elle allé? A t'elle été poursuivi par Omar Raddad pour y retrouver un quelconque refuge ? Et pourquoi y est elle allé en robe de chambre (chercher quoi?) sachant qu'elle avait un rendez-vous dans l'heure?
Ce qui m'intrigue pour résumer, que faisait-elle dans cette cave avant d'y être tuée ? Omar Raddad l'a t'il appelée de la cave pour lui demander une avance d'argent ou pour avoir une discussion à ce sujet? Voilà ce que je n'arrive pas à saisir... Si vous avez des précisions à ce sujet? Merci beaucoup. Jean Marie

ouvrir le billet ...



5. Georges Cenci Le mercredi 22 juin 2011, 19:47, par Georges Cenci
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

@Jean Marie : Hélas, Jean-Marie, 32 € est le prix fixé par mon éditeur et je ne pourrais vous le céder que quelques euros de moins mais avec les frais d'envoi cela vous reviendra aussi cher. Peut-être dans la bibliothèque de votre ville !
Il serait cependant regrettable de passer à côté de sa lecture qui répondra à toutes les questions que légitimement vous vous posez, notamment celle de la présence de Ghislaine Marchal dans la cave de sa demeure qui nécessiterait un trop long développement.
Vous ne trouverez ce renseignement que dans mon ouvrage ou dans le dossier de l'instruction.

ouvrir le billet ...



6. Jean Marie Le mercredi 22 juin 2011, 20:08, par Jean Marie
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

Merci de votre réponse. Je vais tacher de mettre des sous de côté et me procurer votre ouvrage. En tout cas je vois que vous me répondez et j'en suis satisfait. J'ai arrêté depuis longtemps de regarder, lire consulter tous les différents posts écrits sur cette affaire sur différents sites sur le net, tant tous axent vers la non culpabilité de Omar Raddad. Il y aurait comme un consensus sur son innocence ? Et dès que l'on émet un questionnement contraire légitime, soit je suis taxé de raciste, soit je reçois des insultes et évidemment je suis ainsi affilié au Front National. Je ne comprends pas. Pourquoi? Je crois toujours en la vérité judiciaire sur cette affaire et non pas en la vérité cinématographique, je vous dis cela, étant acteur moi-même, voyez, je peux être diamétralement opposé au "scénario" du film qui vient de sortir en étant dans cette profession, j'ai encore mon libre arbitre, votre livre répondra à mes questions sans doute.
Je finirai par écrire cela, peut être est ce vous qui l'avez écrit ...
"Nous ne sommes pas dans un roman d'Agatha Christie, le coupable n'est pas à être recherché dans une énigme, elle-même cachée dans une charade, cette dernière enveloppée dans un mystère."
(J'ai vu cette phrase dans un des rares posts allant à l'encontre de tout ce que l'on peut lire sur cette affaire.)
Merci encore.
Cordialement.
Jean Marie.

ouvrir le billet ...



7. Georges Cenci Le jeudi 23 juin 2011, 06:40, par Georges Cenci
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

@Jean Marie :
Jean-Marie, j'ai vécu, lors de signatures ou de salons du livre, au contact direct du public, une étonnante expérience. J’ai pu constater que de nombreux lecteurs potentiels, conditionnés par les médias, reposaient mon livre lorsqu’ils commençaient à comprendre qu’il allait à contre sens de l’opinion qu’on leur avait inculquée depuis des années. J’essuyais parfois quelques remarques racistes. Il y avait aussi ceux qui par paresse ou par crainte de découvrir de quoi remettre en question leurs préjugés refusaient d’ouvrir le livre, mais n’en formulaient pas moins des avis catégoriques. Triste constat et confirmation de la médiocrité de certains niveaux intellectuels et de la valeur relative d’une opinion dite publique dans une société où l’on cultive le mépris des institutions et où l’on encense les charlatans.

ouvrir le billet ...



8. ninon Le jeudi 23 juin 2011, 15:57, par ninon
(source: Omar l'a tuée ; le livre)

Bonjour

Je serai plus mesurée dans cette affaire, je ne sais pas si Omar est innocent, mais je ne sais pas si il est coupable.
Certains détails me gênent..
1) Pourquoi n'a t'on retrouvé aucunes traces de sang sur les vêtements de omar raddad?

2) Comment était son français de l'époque? quand on entend des interwiews de celui çi, on sent bien que le français parler est moyen, pourquoi n'a t'il pas eu d'interprète?

3) Madame Marshall avait acheté une concession et demande par la suite une incinération?
c'est énorme!
4) le meurtre est le 23 juin ou le 24 juin? Je veux bien que la médecine légiste soit hésitante à dâter la mort à quelques heures près, mais à 1 journée j'ai de gros doutes...
Une enquête fort douteuse quand même.

ouvrir le billet ...



2 3 4 ... 72  >>